RMC

"On veut sortir nos enfants de là": une famille installée à Wuhan prête à être rapatriée en France

Loïc, Isabelle et leurs trois enfants ont été convaincus de quitter la ville et le pays à cause des hôpitaux qui sont dépassés par le grand nombre de patients.

Ils seront 250 Français à embarquer dans les deux premiers avions en provenance de Wuhan. Cette agglomération de 11 millions d'habitants est l'épicentre de l'épidémie de coronavirus qui touche la Chine actuellement.

La Commission européenne a indiqué mardi que seuls des citoyens sains ou ne présentant pas de symptômes seront autorisés à voyager. Les premiers rapatriés devraient atterrir vendredi.

Leurs valises sont prêtes, ils n’attendent plus que les consignes pour embarquer dans l’avion. En attendant, Isabelle, Loïc et leurs trois enfants doivent s’occuper tant bien que mal.

"On tourne en rond, on ne dort pas super bien. Tout le monde est un peu sur le qui-vive, c’est une situation un peu anxiogène", admet Loïc.

14 jours en quarantaine

C’est une information donnée par leur médecin qui les a convaincus: les hôpitaux sont dépassés par le très grand nombre de patients. "Même si on avait besoin d’être soigné pour quelques raisons que ce soit, ce serait très compliqué", affirme Isabelle. 

S’ils ne savent pas quand ils partiront exactement, ce couple a reçu quelques informations de la part du consulat sur les conditions de transport.

"Au départ, il y avoir des examens qui vont avoir lieu sur le sol chinois. Ce sont des vols sanitaires, avec des médecins dans l’avion, pleins d’équipes spécialisées. On veut sortir nos enfants de là en fait", indique le père de famille. 

Une fois arrivée sur le sol français, cette famille devra rester en quarantaine pendant 14 jours, comme toutes les personnes rapatriées.

Maxime Brandstaetter et Margaux Bédé avec Guillaume Descours