RMC

Opérations chirurgicales inutiles: "Il est temps de revenir à un système de santé plus sobre"

Selon une étude menée par la Fédération hospitalière de France, trop d'actes chirurgicaux injustifiés sont réalisés en France. Cédric Arcos, délégué général de la Fédération hospitalière de France, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin.

Trop d'opérations, d'IRM ou de prises de sang. C'est la conclusion d'une étude publiée ce dimanche par la Fédération hospitalière de France. Selon Cédric Arcos, délégué général de la Fédération hospitalière de France, "un quart des actes seraient injustifiés, ou en tout cas, pas pleinement justifiés".

En cause, une logique financière, puisque le système de tarifications des hôpitaux pousse les établissements à multiplier les actes. La Fédération hospitalière de France appelle donc à une réforme: "Il peut y avoir une logique financière, c'est pour cela que nous appelons à une évolution du mode de rémunération pour prendre davantage en compte la qualité des soins et aussi les résultats atteints. Il y a des outils qui existent et sont mis en œuvre dans d'autres pays", détaille Cédric Arcos.

"Une certaine pression des patients"

Mais selon lui, cette explication ne permet pas de répondre à toute la problématique: "Les sondages disent qu'il y a une certaine pression des patients qui veulent parfois avoir des actes pour se rassurer".

"Il est temps de revenir à un système de santé plus sobre", préconise Cédric Arcos, mais "il y a aussi une responsabilisation de chacun, le sondage montre que 80% des Français considèrent que tout le monde doit participer aux efforts, patients comme professionnels".

P.B.