RMC

Pétards capricieux, huîtres récalcitrantes… "Les blessures du Nouvel An peuvent être très graves"

-

- - AFP

Alors que les Français s'apprêtent à faire la fête pour le réveillon du 31 décembre, les hôpitaux se préparent, eux, à accueillir les blessés du Nouvel An. Victimes parfois de blessures très graves à cause des pétards ou de l'ouverture des huîtres.

Vous vous apprêtez sûrement à faire la fête pour le réveillon ce soir... Le personnel hospitalier, lui, se prépare à une "situation de guerre". C'est en tout cas ce à quoi s'attend le professeur Philippe Liverneaux, chirurgien au CHU de Strasbourg qui a créé un des 59 services d'urgences de la main en France. Il reçoit toute la nuit du 31 décembre des patients blessés par des pétards. C'est un des grands jeux des enfants et adolescents en cette nuit de la Saint-Sylvestre. Mais les pétards sont à utiliser avec précaution, car ils peuvent causer des blessures très graves. Leur utilisation cause chaque année des dizaines d'accidents graves le soir du nouvel an, et certains départements les ont tout simplement interdits pendant la période des fêtes.

"De la simple brûlure… à la mort"

"Le plus embêtant c'est l'effet de blast, c’est-à-dire le souffle, explique le professeur Liverneaux. Le pétard explose à la vitesse du son. Si on le tient dans la main, il va faire reculer le pouce à toute vitesse. Celui-ci va être comme arraché à sa base. C'est là que les lésions sont très graves, parce qu'elles atteignent les articulations, les ligaments, les tendons, les nerfs… Ça peut aller de la simple brûlure à l'amputation de doigts ou de la main, voire la mort." En 2012 et en 2013, trois personnes sont mortes en Alsace en manipulant des engins pyrotechniques lors des fêtes du Nouvel An.

Parmi les précautions à prendre, il faut déjà vérifier qu'ils sont de bonne qualité, avec la certification "CE" sur l'emballage. Et puis surtout, il faut les poser par terre pour les allumer, et ne pas les manipuler quand la mèche est en feu.

Attention à l'ouverture des huîtres

Mais les pétards ne sont pas les seuls objets responsables de blessures de la main en cette période de fête... Ouvrir les huîtres peut également s'avérer dangereux, comme l'explique une nouvelle fois le professeur Liverneaux. "Les huîtres provoquent deux types d'accidents. Si le couteau dérape et vient dans la main, vous pouvez vous couper un tendon, une artère ou un nerf. La deuxième conséquence, c'est que le couteau peut être souillé avec de minuscules particules de coquilles d'huîtres qui vont pénétrer à l'intérieur de la main en profondeur. Si on n'est pas opéré pour laver tout ça on risque une infection qui est très grave et qui peut aboutir à ce que l'on appelle un phlegmon, avec un doigt complètement raide, et qui peut parfois aboutir à une amputation." De quoi quelque peu gâcher la soirée.

P. G. avec Nicolas Traino