RMC

Pourquoi les Français fument-ils plus dans certaines régions?

Selon le baromètre de Santé publique France, dans certaines régions la population fume plus. Cela s'explique par les inégalités sociales mais aussi à cause de la proximité de ces régions avec des pays étrangers.

Plus de fumeurs en PACA ou dans les Hauts-de-France, qu’en Île-de-France. Pour la première fois le Baromètre de Santé publique France a dressé un rapport du tabagisme en région par région. Et il souligne d’importantes disparités. Les où les prévalences sont plus élevées que dans le reste de la métropole sont PACA (32,1%), Hauts-de-France (30,5%), Occitanie (30,3%) et la région Grand Est (30,1%).

Ces disparités peuvent s'expliquer par les inégalités sociales entre régions: les populations pauvres et les moins diplômés fument le plus. 

Autre raison, les quatre régions où il y a le plus de fumeurs sont des régions frontalières et offrent un accès plus facile à un tabac moins cher en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg, en Espagne et en Italie. 

32,1% des 18-75 ans fument en PACA

La région Paca est celle qui fume le plus, et où la baisse du nombre de fumeurs est la moins forte. Dans les Hauts de France, le tabagisme reste très lié aux facteurs sociaux économiques défavorables. Un public précaire, qui demande de l'empathie, des informations, avec plus de délicatesse qu'ailleurs pour être convaincu d'arrêter de fumer, explique une tabacologue de la Somme. 

Enfin, l'Île-de-France (21,3%) et les Pays de la Loire (23%) sont les deux régions où l'on fume le moins. L’Île-de France où deux tiers des fumeurs quotidiens en 2017 avaient envie d'arrêter. 

Rémi Ink avec Guillaume Descours