RMC

Quelques ajustements, peu de non-vaccinés: le bilan après une semaine de pass sanitaire pour les employés de la restauration et de la culture

Depuis une semaine, les employés de la restauration et du secteur de la culture et des loisirs, sont soumis aux même règles que les visiteurs et doivent présenter leur pass sanitaire. Une transition pour le moment sans problème dans les établissements concernés

Après les clients, soumis au fameux QR code depuis le 9 août dans les restaurants, c'est désormais au tour des personnels de la restauration, des lieux de culture et de loisirs, d'être soumis au même pass sanitaire, depuis une semaine. 

Et de l'avis de beaucoup de restaurateurs, de professionnels de la culture et de représentants de la profession contactés par RMC, l'instauration du pass sanitaire pour les employés des dits secteur ne semble pas donner lieu à des situations de blocage entre employeurs et salariés.

"L'immense majorité de nos personnels, a accepté de se vacciner, sans aucun problème"

Dans certains établissements, il faut néanmoins se réorganiser temporairement. Mettre tel serveur au service administratif ou en congé, car il n'a pas encore reçu ses deux doses. Mais rien d'insurmontable, selon les patrons.

La situation la moins confortable, selon eux, ce sont ces salariés qui refusent le vaccin et qui doivent présenter un test négatif tous les 3 jours. Mais ces cas sont extrêmement minoritaires. Dans le secteur de la culture, même constat. Un producteur de théâtre nous confie: "C'est tellement cataclysmique ce qu'ont vécu les théâtres et les cinémas, que je vous assure que l'immense majorité de nos personnels, a accepté de se vacciner, sans aucun problème.

>> A LIRE AUSSI - "On a vite compris que c'était du gros calibre": avant le procès des attentats de Paris un policier de la BRI présent au Bataclan témoigne sur RMC

Marie Régnier (avec Guillaume Dussourt)