RMC

Rentrée scolaire: comment collèges et lycées vont s'organiser pour inciter à la vaccination

-

- - -

Dans les collèges et les lycées, les proviseurs vont donner des après-midi de libre pour permettre aux élèves de se faire vacciner.

C'est la rentrée scolaire aujourd'hui pour plus de 12 millions d'élèves, collégiens et lycéens. Une rentrée dans près de 60 000 établissements après deux mois de vacances. Et parmi les défis de cette rentrée, celui de la vaccination des plus de 12 ans dans le secondaire. À ce jour, 62% des 12/17 ans ont reçu au moins une dose. Le ministère de l’Education nationale veut inciter les autres. Pour cela, des aménagements sont prévus pour que les élèves puissent se faire vacciner dans le cadre scolaire. 

Sur le terrain, les chefs d’établissement adaptent la règle comme ils le souhaitent. Au lycée Valentine Labbée de La Madeleine, près de Lille, Denis Bruyère, le proviseur, vérifie que tout est prêt.

Il a prévu de prendre la parole devant les élèves lundi matin pour les inciter à se faire vacciner: 

"Nous avons mis une période de trois semaines pour que nos élèves puissent se rendre sur le centre de vaccination du Zénith de Lille. L'objectif c'est de favoriser l'accès à la vaccination avec une autorisation d'absence d'une demie journée. L'idéal à atteindre serait 100% de vaccination d'ici les vacances de la Toussaint (prévues le 23 octobre prochain, ndlr)", espère-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Les profs invités à débattre de la vaccination avec les élèves: "Le ministère est encore à côté de la plaque" 

Dans le Nord, 7 adolescents sur 10 ont reçu au moins une dose de vaccin

Dans ce lycée, moins de 30% des élèves ne sont pas encore vaccinés. Thomas passe en 1ère dans un autre établissement de la métropole lilloise. Lui doute de l’effet que pourront avoir ces incitations: "Je connais des gens contre le vaccin, je pense que ça va être compliqué de les inciter à se faire vacciner et de les convaincre".

Des messages relayés dans tous les collèges et lycées qui rassurent néanmoins une grande partie des parents et élèves:

"Je trouve ça bien de faciliter les choses", assure une mère d'élève. "Je pense que c'est le rôle de l'école de prendre le relais quand du côté des parents ça bloque", renchérit une autre. "SI tout le monde est vacciné, tout le monde est tranquille et tout le monde peut-être en présentiel", rappelle une élève.

Dans le Nord, près 7 adolescents sur 10 ont reçu au moins une dose de vaccin.

>> A LIRE AUSSI - Plainte pour "suicide forcé": une information judiciaire va être ouverte à Toulon

Lionel Top (avec Guillaume Dussourt)