RMC

"Un grand jour pour la République", l’ouverture de la PMA à toutes les femmes saluée par la majorité, des réserves émises par LR

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes devrait donner lieu à quelques passes d'armes entre la majorité et l'opposition dans les semaines à venir.

Des applaudissements d'un côté. Des réserves de l'autre. Dès l'annonce du calendrier parlementaire par Edouard Philippe ce mercredi, l'ouverture de la PMA à toutes les femmes a suscité des réactions diverses par les élus de La République En Marche et des Républicains. 

"La société est prête"

Cette annonce a un goût de victoire politique pour l'aile gauche de la majorité présidentielles. Le député LREM des Deux-Sèvres, Guillaume Chiche, jubile: "C'est un grand jour pour la République. Je pense que c'est une réforme qui est attendue. En 2019, on ne comprend pas qu'une femme soit discriminée en raison de son orientation sexuelle. Je crois que la société est prête". 

Sur les bancs de l'opposition, le sujet ne fait pas l'unanimité. Le député LR du Lot, Aurélien Pradié, est prêt à évoluer: "Ma conviction intime n'est pas faite. Je le dis très librement et sincèrement. C'est peut-être l'occasion pour nous de montrer que notre famille politique n'est pas fermée à toutes évolutions sociétales". 

La crainte d'un pays divisé à droite

Pour d'autres à droite, l'ouverture de la PMA à toutes les femmes demeure une ligne rouge. Selon Eric Woerth, l'un des piliers du groupe LR, le gouvernement risque même de diviser le pays: "Il se retrouvera face à une contestation forte, qui ne sont pas uniquement d'affreux conservateurs totalement bornés, qui ne comprennent rien à la vie en société. Toutes ces caricatures qui sont faites sont insupportables".

Le mouvement de La Manif pour tous regrette une double erreur, politique et sociale, et annonce qu'il est prêt à se mobiliser dans la rue, comme à l'occasion du Mariage pour tous en 2013.

Paul Barcelonne avec Julien Vattaire