RMC

Vacances: les "juilletistes" seront beaucoup plus nombreux cette année... à cause du Covid-19

INFORMATION RMC - Comme l’an passé, les réservations se feront tardivement, de peur de nouvelles restrictions sanitaires en raison du Covid-19. La moitié des Français ayant prévu de partir n’a pas encore réservé selon l'étude d'ADN Tourisme.

Le Covid-19 plane toujours sur les vacances des Français. Y aura t-il plus de "juilletistes" que d'"aoutiens" cette année? 

Les départs devraient être plus équilibrés que d'habitude sur les deux mois d'été cette année. Sur les deux tiers des Français décidés à partir cet été, 50% partent en juillet et 54% en août, selon des chiffres d'ADN Tourisme, une fédération nationale de professionnels du secteur à RMC.

En cause, la crainte de nouvelles contraintes sanitaires avant la fin des vacances.

>> A LIRE AUSSI - Vacances: que risquent les parents qui retirent leurs enfants de l'école de façon anticipée?

Une tendance confirmée par les Gîtes de France, qui précise qu’en comparaison des étés précédents, leur taux d'occupation est supérieur de 14 points pour juillet à 73% et 9 points pour août, à 75%. 

83% des Français prévoient par ailleurs de séjourner dans l’hexagone, contre 86% l’an passé à la même période.

Traditionnellement, le mois d'août est pourtant plus plébiscité par les Français que le mois de juillet. 

Moins de pics lors des chassés-croisés

Mais cet été selon Christophe Marchais, directeur adjoint d'ADN Tourisme, on va assister à un rééquilibrage entre les deux mois.

“C’est une bonne chose même en termes de fréquentation. Ça veut dire que vous n’allez pas forcément avoir les mêmes pics sur certains axes routiers et c’est bien aussi pour les visites. Vous allez avoir beaucoup moins de fortes fréquentations sur un point donné à un moment donné”, explique-t-il.

Il espère maintenant que tous les professionnels du secteur seront opérationnels dès cette première semaine.

Jean-Wilfrid Forquès et Florian Chevallay avec Guillaume Descours