RMC

30% des acheteurs de voitures essences neuves "carrément prêts à repasser au diesel"

Selon une étude réalisée par le groupe l'Argus, plus des deux tiers des automobilistes qui ont acheté un sans-plomb depuis trois ans sont déçus car ils trouvent que leur véhicule consomme trop.

Alors que les prix de l’essence sont souvent à la hausse, et que les moteurs consomment plus, nombreux sont ceux qui font le choix de revenir au diesel. Olivier a acheté une voiture essence, il y a un an. Et aujourd'hui, quand il fait le plein, il regrette parfois les surprises. 

"On voit bien qu’en quelques mois, on est descendu en dessous de la barre des 1,40 et on est remonté à 1,60 donc ce n’est pas négligeable, je suis très attentif", explique-t-il. 

Le prix, et la pollution. C'est décidé, la prochaine voiture d'Olivier ne roulera pas à l'essence. "Je prendrais une hybride ou une électrique pour participer à un meilleur environnement et à une meilleure planète. Ça me paraît simplement être citoyen", précise-t-il.

30% prêt à repasser au diesel

D'autres font un choix différent et retourne au diesel, moins cher. Et ils sont de plus en plus nombreux, explique Thibaut Frank, éditorialiste pour le groupe Argus. 

"Quand les automobilistes ont un budget carburant qui est très serré, la différence de consommation entre l’essence et le diesel peut être très significative sur le portefeuille. Les deux tiers des acheteurs récents de voitures essences trouvent la consommation excessive et 30% d’entre eux sont carrément prêts à repasser au diesel", affirme-t-il. 

L'Argus qui conseille d'abandonner l'idée d'une voiture polyvalente. Mieux vaut avoir une voiture pour la ville, et louer ou en emprunter une autre pour faire de longue distance, par exemple.

Rémi Ink avec Guillaume Descours