RMC

"Ça a été fait à la va-vite": un bug étonnant prive d'indemnité carburant une partie des Français

Un bug concernant le site de l'indemnité carburant a été repéré par des auditeurs de RMC. Les anciennes plaques d'immatriculation sont pas admises sur cette plateforme, ne permettant pas à leur propriétaire d'obtenir l'aide. Un bug en cours de résolution qui a animé la discussion dans Estelle Midi sur RMC et RMC Story.

C'est un bug hallucinant qu'a découvert un auditeur d'Estelle Midi sur RMC et RMC Story. Une semaine après le lancement de l'indemnité carburant par le gouvernement, seulement sept des dix millions de personnes éligibles n'ont pas encore fait la demande de cette nouvelle aide de 100 euros. Sauf que même pour ceux qui en font la demande, cela peut s'avérer être un parcours du combattant.

Les anciennes plaques pas prises en compte

Eric est artisan dans le Puy-de-Dôme. Sa femme est éligible à cette aide. Elle se rend sur la plateforme du gouvernement pour faire la demande. Sauf que sa demande n'est pas acceptée. En cause, son immatriculation:

"Avant on avait des immatriculations à quatre chiffres, puis deux lettres et enfin deux chiffres qui étaient le numéro du département. Quand on rentre la plaque, le site ne la prend pas."

En effet, le site est paramétré par l'administration pour accueillir une plaque du type AA-001-AA, soit le système en vigueur depuis 2009. Mais l'ancien type d'immatriculation 1234-XX-92 n'est pas pris en compte.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

Un bug en cours de résolution

Mais ce bug ne devrait pas durer. Eric a expliqué que sa femme a réussi à avoir au téléphone l'administration qui s'occupe de cette plateforme:

"Ils ont dit qu'il y avait un souci qu'il était en train de rectifier et que les anciennes immatriculations seront prises en compte à partir de début février", explique notre auditeur.

Mais ce bug n'a pas manqué de faire réagir la bande d'Estelle Midi. "C'est fou que l'administration n'ait pas pensé à ça" a jugé de son côté Fred Hermel qui estime que la plateforme a été par des "énarques de 25 ans qui ne savent pas qu'avant les plaques étaient différentes."

Pour Estelle Denis, c'est "un truc qui a été fait à la va-vite" alors que Thierry Moreau juge que cette plateforme a été faite par "des gens dans les bureaux, ils ont une voiture récente, et ils ne pensent pas que les plus pauvres c'est ceux qui ont les plus vieilles voitures. Ne pas y avoir pensé, que l'administration ne contre-carre pas cet oubli du gouvernement, c'est hallucinant." Thierry Moreau

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC