RMC

Carburant: SOS Médecins alerte, "notre service risque de s’arrêter progressivement"

Face aux grosses difficultés pour trouver de l’essence dans les stations-service d’Ile-de-France, SOS Médecins craint de ne plus pouvoir assurer ses visites.

Les médecins et les infirmières en panne sèche? En Ile-de-France, de très nombreuses stations-service sont fermées, à cause de la grève dans plusieurs raffineries. Et les soignants qui se déplacent au domicile des patients s’inquiètent. Secrétaire général de SOS Médecins France, le Dr Serge Smadja alerte sur ces difficultés, dans "Apolline Matin" ce lundi sur RMC et RMC Story, et demande un accès prioritaire aux carburants en Ile-de-France.

"C’est curieux qu’on ait à le demander, explique-t-il. Pour l’instant, on arrive à se débrouiller. On a eu par exemple il y a quelques jours une station essence qui a décidé d’ouvrir uniquement aux professionnels de santé. C’est très compliqué. Sur Paris intramuros, il n’y a pas de station réquisitionnée ou dédiée pour les professionnels de santé. C’est de plus en plus compliqué. On tient un peu sur les pleins qu’on a fait ces derniers jours. J’entends que la situation devrait s’améliorer, je l’espère. On a encore 24-48 heures et notre service risque de s’arrêter progressivement."

"Il y a des patients que je vais probablement mettre en danger"

Pour Imane, infirmière libérale dans les Yvelines, l’inquiétude est forte également. "Je suis infirmière libérale donc 99% de mon activité, c’est au domicile des patients avec ma voiture, raconte-t-elle dans ‘Charles Matin’ ce lundi sur RMC. Il me reste 87 km d’autonomie donc je ne vais pas tarder à être sur la réserve. J’ai gaspillé beaucoup d’essence hier à faire le tour des stations, parce que les applications ne suivent pas, malheureusement. Vous faites 20 km de plus et vous perdez de l’essence. Là, je ne sais pas comment faire. J’ai annulé beaucoup de passages ce matin. Il y a des patients que je vais probablement mettre en danger, c’est ce qui m’inquiète. Je ne peux pas aller les voir. Pour la tournée de cet après-midi et ce soir, je ne sais pas comment faire. A Plaisir (Yvelines), à 40 km à la ronde, il n’y a rien."

Elisabeth Borne a assuré ce dimanche que les tensions d'approvisionnement en carburants dans les stations-service allaient "s'améliorer tout au long de la semaine", à mesure de l'arrivée de "livraisons" issues notamment des "stocks stratégiques" français. "Les mesures que nous avons prises ont permis d'augmenter les livraisons de 20% par rapport aux flux habituels", a encore précisé la cheffe du gouvernement en marge de son déplacement à Alger, disant suivre l'évolution "de très près".

LP