RMC

Carlos Ghosn restera en prison jusqu'au 14 avril

-

- - -

Le tribunal de Tokyo a autorisé vendredi le maintien en garde à vue de Carlos Ghosn jusqu'au 14 avril, au lendemain de son arrestation à son domicile sur de nouveaux soupçons de malversations financières.

Carlos Ghosn a de nouveau été interpellé jeudi au Japon sur de nouveaux soupçons de malversations financières. L'ancien patron de Renault-Nissan a été conduit au centre de détention de Kosuge (nord de la capitale). Un lieu qu'il connaît bien puisqu'il y a déjà passé plus de 100 jours.

Légalement, il s'agit pourtant d'une nouvelle garde à vue, mais au Japon, cela ressemble à une détention avec des interrogatoires sans avocat, plusieurs heures par jour. En tout, Carlos Ghosn devrait rester 22 jours en garde à vue.

Un procès dans plusieurs mois

A l'issue de cette période, il pourrait être mis en examen pour la 4e fois. Il devrait rester en détention en attente de son procès qui n'aura pas lieu avant plusieurs mois. Mais il pourra tenter d'obtenir une nouvelle demande de libération. Si les juges l'acceptent, il devra à nouveau payer une caution. Le montant de la dernière était colossal: 8 millions d'euros.

Mis en examen pour ne pas avoir déclaré l'intégralité de ses revenus aux autorités boursières, Carlos Ghosn encourt une peine de 10 millions de yens (80.000 euros) d'amende et 10 ans de prison, mais il peut obtenir un sursis, estiment les experts.

Il est aussi poursuivi pour abus de confiance: la peine maximale peut alors aller jusqu'à 15 ans, avec un risque de prison ferme plus élevé. Et il est désormais sous la menace d'une quatrième inculpation.

Constantin Simon avec Paulina Benavente