RMC

Grève des transports: que représentent les 400 millions d'euros de manque à gagner pour la SNCF ?

-

- - -

La SNCF estime que la grève entamée le 5 décembre, lui a déjà coûté 400 millions d'euros. Une goutte d'eau par rapport à son chiffre d'affaires annuel mais qui pourrait peser si la grève se pérennisait.

Après vingt jours de grève, la SNCF fait le bilan. La mobilisation contre la réforme des retraites aurait coûté 400 millions d'euros de manque à gagner pour l'entreprise ferroviaire assurait son nouveau patron Jean-Pierre Farandou au journal Le Monde mardi.

Et ces 400 millions ne pèsent pas bien lourd face au chiffre d'affaires de 33,3 milliards d'euros de la SNCF en 2018. 1,2% exactement: "Une goutte d'eau face aux quelques milliards de dettes engrangés par les gouvernements successifs", estime alors le syndicat Sud-Rail.

20 millions d'euros par jour

Pour la CGT-Cheminots, ce manque à gagner est dû à tous ces trains de voyageurs et de marchandises qui ont été annulés, aux billets qu'il faut rembourser, et aux coûts annexes comme les hébergements à financer pour les usagers en difficulté.

La SNCF évalue ses pertes à 20 millions d'euros par jour alors que le mouvement de grève affecte toujours grandement le trafic. Au printemps 2018 le mouvement de grève contre la réforme ferroviaire qui avait duré 37 jours aurait couté avait coûté 900 millions d'euros à la SNCF.

Marine Giraud (avec Guillaume Dussourt)