RMC

Les routes nationales bientôt limitées à 80 km/h? "C'est pour faire marcher davantage les radars"

-

- - -

Selon Le Point, le gouvernement envisagerait d'abaisser de 90 à 80 km\/h la vitesse autorisée sur les routes nationales au début de l'année prochaine. Une mesure qui limiterait les décès sur la route, assurent ses défenseurs.

Les routes nationales bientôt limitées à 80 km/h au lieu de 90? La piste est sérieusement envisagée à Matignon, selon Le Point. La mesure concernerait les routes sans séparation physique entre les deux voies. Elle pourrait être dévoilée début janvier 2018 par le Comité interministériel de la sécurité routière qui a planché sur le sujet. De nombreux pays européens ont déjà adopté cette mesure, parmi lesquels l'Irlande, la Suisse, les Pays-Bas ou le Danemark...

Les défenseurs de cette mesure mettent en avant la baisse de la vitesse moyenne qui en découle, et donc la baisse de la gravité des accidents et de la pollution. "Lorsque vous baissez la vitesse moyenne de 1%, vous avez 4% de tués en moins, comme on le constate dans tous les pays qui ont appliqué cette baisse", explique Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière. "Rappelons à ceux qui l'ignorent que 63% des accidents mortels ont lieu sur ces routes. Ce sont les routes les plus mortifères de notre pays", rappelle-t-elle.

"C'est plus dangereux que quand c'était limité à 90 km/h"

Cette baisse de la limitation de vitesse à 80km/h est déjà expérimentée depuis plus de 2 ans sur trois tronçons de routes françaises. Notamment à Merry-Sec, dans l'Yonne. Mais pour Monique Vlodarzik, la maire de la ville, la mesure n'est pas du tout efficace, au contraire. "Les gens n'avancent plus, ça fait des files de voiture, alors les gens s'énervent. Ils doublent n'importe où et n'importe comment: sur les lignes blanches, dans les virages… C'est plus dangereux que quand c'était limité à 90 km/h".

"Passer de 90 à 80, c'est la fausse bonne idée, estime également Pierre Chasseray, porte-parole de 40 millions d'automobilistes. On sait très bien que cela n'aura pas d'impact sur l'accidentalité. Cet abaissement de la vitesse, c'est pour faire fonctionner davantage les radars. 75% des automobilistes sont contre cette limitation de la vitesse. Il faudra que l'Etat se rende compte qu'en démocratie il faut écouter l'opinion publique". C'est pour cela que l'association de Pierre Chasseray a lancé une pétition en ligne pour que la vitesse reste limitée à 90km/h.

P. G. avec Martin Cadoret