RMC

Moins de transports en commun, plus de voitures: le Covid change les habitudes des Français

ÇA VOUS CONCERNE - Les Français ont changé leur manière de se rendre au travail. La voiture reprend du poil de la bête avec la crise sanitaire.

C'est une habitude prise avec la crise sanitaire et qui se confirme, surtout en province: 3 Français sur 4 prennent désormais leur voiture pour aller travailler. Ainsi, 10% des actifs ont changé leur manière de se déplacer avec la crise, selon le dernier baromètre "mobilité et entreprises" 2021, baromètre réalisé par l’IFOP pour le loueur Alphabet.

Il en ressort que 76% des Français utilisent leur voiture pour aller au travail ou pour leurs déplacements professionnels. C’est le même chiffre que l’an dernier, alors que depuis 2017 au contraire, on utilisait de moins en moins sa voiture. C’est particulièrement vrai dans les villes de moins de 100.000 habitants, là où on a un peu moins le choix parce qu’il n’y a pas forcément un gros réseau de transports en communs.

Au contraire, c’est en région parisienne qu’on utilise le moins sa voiture pour aller travailler: à peine 1 Francilien sur 2 la prend au quotidien. Mais ils étaient encore moins nombreux à la prendre en 2019. On voit que là aussi, la crise a fait revenir la voiture, au détriment des transports en communs.

>> A LIRE AUSSI - "Ils font tout pour décourager": deux ans après la faillite du voyagiste Thomas Cook, des milliers de clients toujours pas remboursés

  • Des transports en commun qui n’ont plus la cote 

20% des Français utilisent les transports en commun pour aller travailler, ça baisse encore, ils étaient 21% l’an dernier, et même 27% en 2018. Il y a un vrai désamour pour les transports en commun. Avec la crise, ils représentent un risque de contamination, et ils ne sont pas toujours très fiables. Mais même les transports doux sont en légère baisse, la marche, le vélo ou la trottinette. Y compris d’ailleurs sur des courts trajets : plus de la moitié des trajets de moins d'1 km se font en voiture, pour aller au travail ou emmener les enfants à l’école, alors que ça prendrait quinze minutes en marchant.

En moyenne, un Français met 24 min pour se rendre à son travail pour un trajet de 19 km. Avec évidemment de grosses disparités selon la taille de l’agglomération. Mais en tout cas, ces temps de trajets n’ont pas évolué depuis l’an dernier. Et ils ont un impact négatif sur notre vie, c’est le sentiment d'un quart des Français. Des trajets source de stress et de perte de temps.

  • Comment les Français voient leurs trajets pour l'avenir?

Plus de la moitié des Français pensent qu’en 2030, les trajets seront plus écologiques et qu’on roulera avec des modèles hybrides ou 100% électriques. Alors que 30% pensent qu’ils rouleront encore au diesel ou à l’essence. Et 8% pensent qu’il n’y aura quasiment plus de trajets domicile-travail. Pour le coup, c’est assez radical, mais ils parient sur la généralisation du télétravail.

>> A LIRE AUSSI - "Il les traitait de 'petits cons'": des parents d'élèves obtiennent le retrait d'un enseignant de CP

Géraldine de Mori