RMC

Un journal allemand publie la liste de  33.000 réfugiés morts: "Quand on a que des chiffres, on ne comprend pas"

Un migrant sauvé par l'ONG allemande Sea-Watch en Méditerranée.

Un migrant sauvé par l'ONG allemande Sea-Watch en Méditerranée. - AFP

Le journal allemand Tagesspiegel a publié vendredi l'identité de 33.293 réfugiés morts en tentant de rejoindre l'Europe.

Le Tagesspiegel explique vouloir lancer un "appel à une meilleure gouvernance" en Europe. Vendredi 10 novembre, ce journal allemand a publié un document de 48 pages avec l'identité de 33 293 réfugiés morts en tentant de rejoindre l'Europe.

Le journal parle d'une "tentative de faire connaître des dizaines de milliers de morts en tant que personnes avec, pour chacune d'entre elles, une origine, un passé, une vie", explique le journal sur son site. "Nous voulons les honorer, mais aussi bien montrer que chaque ligne raconte une histoire". Der Tagesspiegel a ainsi rassemblé l'identité des réfugiés morts depuis 1993, indiquant leur nom, âge et sexe quand c'était possible, accompagnée de la cause de chaque mort.

"C'est important que les gens se rendent compte que ce sont des personnes individuelles"

Pour Christian Salomé, président de l'association l'auberge des migrants à Calais, ces initiatives sont très importantes car elles humanisent ces milliers de disparitions. "Quand on a simplement des chiffres, on ne comprend pas. Pour comprendre ce qu'il se passe, il faut mettre soit un nom, soit un visage derrière ces personnes. Et c'est là que ça devient totalement différent au niveau de ce que l'on ressent. Je crois que c'est important que les gens se rendent compte que ce sont des personnes individuelles. Et ce sont des familles qui ne voient pas revenir le corps de leur enfant. Je pense que cette démarche est tout à fait valable pour ramener un aspect humain à ces décès".

Jean-Baptiste Bourgeon (avec A.M.)