RMC

Limiter l'usage du numérique chez les moins de 15 ans: le combat de Marie-Alix

La mère de famille a créé un groupe Facebook qui rassemble déjà plus de 2600 membres. Elle incite les parents à résister à offrir un smartphone à son enfant avant les 15 ans.

A Lyon, une mère de famille a créé un groupe Facebook pour sensibiliser les parents aux dangers de la surconsommation du portable chez les moins de 15 ans. Cette initiative vient des Etats-Unis au départ et elle séduit car le smartphone fait des ravages chez les plus jeunes. 

Diane, 11 ans, a vécu une mauvaise expérience à l'école avec l'utilisation des smartphones. "Il y a un garçon qui avait regardé un film pornographique et qui en avait parlé à l’école. Donc moi ça m’avait choqué et il y avait des mots que je ne connaissais pas", explique la jeune fille. 

Depuis ce jour, Marie-Alix sa maman, milite pour limiter l'usage du numérique chez les moins de 15 ans. Sa page Facebook, crée en août dernier, rassemble déjà plus de 2600 personnes.

"J’entendais autour de moi beaucoup de gens qui disait, j’ai lâché, j’ai cédé, la pression est trop forte. Et je me suis dit pour toute chose, il y a un apprentissage. Par exemple ma fille, elle a WhatsApp sur mon téléphone, je ne vais pas lui interdire toute forme de communication. Donc on n’est pas sur le zéro écran non plus", précise sa mère. 

Nocivité des écrans

Les scientifiques le répètent : l'utilisation intensive de ces outils numériques aurait des effets négatifs chez les plus jeunes. Michel Desmurget est chercheur en neurosciences à l'INSERM de Lyon.

"Il n’y a aucune étude qui rapporte des effets négatifs à ne pas en avoir. Il y a des wagons d’études qui rapportent des effets négatifs dans tous les domaines. Donc je dis aux parents tenez bon", affirme-t-il. 

Selon une étude de la Fondation pour l'Enfance, 41% des enfants utilisent un smartphone ou une tablette au moins une fois par semaine.

Gwenaël Windrestin avec Guillaume Descours