RMC

Question d’été: comment téléphoner à l’étranger sans se faire surprendre par une facture salée?

Chaque année, de nombreux touristes ont une mauvaise surprise à leur retour de vacances à l'étranger: la facture liée à leur téléphone portable a explosé. Comment faire pour éviter ce désagrément? Quels pièges éviter?

C'est une nouvelle redoutée au retour en France: la facture de téléphone fait souvent grincer des dents les touristes fraîchement revenus de leurs vacances à l'étranger. Mais certaines astuces peuvent être appliquées pour éviter les mauvaises surprises.

Pas de surfacturation en Europe

Tout d'abord, une bonne nouvelle. Depuis l'an dernier, quand vous voyagez dans un pays européen, et que vous émettez des appels vers la France, vous n'avez pas de surfacturation. Même chose pour les SMS et les MMS, car les frais d'itinérance ont été supprimés. Une mesure qui concerne 28 membres de l'Union européenne, y compris le Royaume-Uni, ou encore l'Islande et la Norvège.

Attention cependant, il existe des exceptions géographiques, comme le souligne Frédéric Berger, journaliste et spécialiste des Télécoms. 

"Il y a deux cas exceptionnels: Andorre et la Suisse, qui ne sont pas dans l'Union européenne. Donc selon les opérateurs, si vous passez un appel depuis Genève vers la France, ce sera du hors forfait", explique-t-il.

Le piège du ferry

Dans le même esprit, soyez prudents si vous êtes en France et que vous téléphonez vers d'autres pays européens: vous serez également dans du hors forfait. D'autres particularités sont également à prendre en considération, avertit Frédéric Berger:

"Si vous prenez le ferry à Marseille et que vous allez à Ajaccio par exemple, et que vous téléphonez depuis votre ferry en plein milieu de la Méditerranée, ça passe par un satellite, et ce n'est donc pas couvert par les réseaux mobiles terrestres. Vous être alors en hors forfait, alors que vous n'avez pas quitté la France", prévient-il.

Pour le reste du monde, Amérique, Asie, Afrique, il faut bien regarder les détails de son forfait avant de partir. En cas de doute et pour éviter les surfacturations, vous pouvez acheter une carte SIM locale ou bien opter pour l'option "Voyage" de votre opérateur. 

Antoine Perrin avec C. P.