"Couper la tête du roi": le coup de gueule de Nadine, "gilet jaune", contre Macron
 

Après un weekend de mobilisation des gilets jaunes, Edouard Philippe a-t-il raison de parler d’anarchie? C’est le mot que le premier ministre a utilisé pour qualifier certaines scènes qui se sont produites sur les points de blocage. Nadine, qui participe activement aux mouvements des "gilets jaunes", ne comprend pas les propos du Premier ministre. 

Votre opinion

Postez un commentaire