RMC

Abaissement de la majorité pénale à 15 ans : "Ce serait peut-être dissuasif", juge Daniel Riolo

Faut-il construire plus de places de prison en France?

Faut-il construire plus de places de prison en France? - AFP

Xavier Bertrand, candidat à la présidentielle, a présenté tout un arsenal de mesures sécuritaires pour lutter contre la criminalité. Il souhaite ainsi abaisser la majorité pénale à 15 ans.

Alors qu’à gauche les propositions des candidats à la présidentielle tournent pour l’instant autour de l’emploi et des salaires, à droite on parle sécurité. Mardi Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France qui vise l’Elysée a évoqué plusieurs mesures sécuritaires, en écho aux annonces d'Emmanuel Macron.

Au programme, 20.000 places de prison supplémentaires, l’expulsion automatique des étrangers en fin de peine, la fin des aménagements de peine quasi-automatique, la saisie des amendes pénales sur les salaires et enfin, l’abaissement de la majorité pénale à 15 ans.

"Si on met des jeunes à 15 ans en prison, il faut s’interroger sur leur réinsertion"

Un programme qui laisse dubitatif l’économiste Pierre Rondeau : "Au lieu de réfléchir à des questions de court-terme, il faut réfléchir à une question de contrat social. Je suis contre l’abaissement de la majorité pénale à 15, je suis pour la mise en place de mesures concrètes comme l’a fait le PS dans les années 2010 et dans les années 80 pour améliorer le vivre-ensemble".

De quoi faire tiquer Daniel Riolo qui voit lui des faits divers de plus en plus nombreux notamment chez les adolescents :"Effectivement, si on met des jeunes à 15 ans en prison, il faut s’interroger sur leur réinsertion. Mais si on bascule vers cette mesure très forte, une sorte de révolution dans le droit pénal, on peut avoir espoir que ça agisse comme de la dissuasion", espère-t-il.

>> A LIRE AUSSI - "3.000 suspensions" de personnels de santé non vaccinés: qui sont-ils?

La rédaction de RMC