RMC

Faut-il interdire le meeting de Zemmour? Dans les GG, Kaouther Ben Mohamed "salue l’initiative" de Troussel

Le meeting d'Eric Zemmour, qui devait au départ se tenir au Zénith de Paris, a été déplacé au Parc des expositions de Villepinte. Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, a lancé une pétition pour éviter qu'il ait lieu. "Les Grandes Gueules" se sont emparées du débat.

Eric Zemmour est un candidat à la présidentielle qui focalise les attentions. Alors qu’il a officiellement lancé sa campagne cette semaine avec une vidéo de déclaration de candidature diffusée sur les réseaux sociaux et une interview au 20h de TF1, le polémiste est aujourd’hui la cible d’une pétition qui veut interdire son meeting qui doit se tenir dimanche au Parc des expositions de Villepinte.

>> A LIRE AUSSI - Meeting de Zemmour: Troussel reçoit "des messages de haine impressionnants et même des menaces"

Cette pétition a été lancée par le président (PS) du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. “Le groupe Viparis accueille dimanche en Seine-Saint-Denis Eric Zemmour, condamné pour incitation à la haine raciale. Ce groupe a signé en 2009 une charte pour promouvoir "la non-discrimination". Dénonçons cette hypocrisie”, a-t-il indiqué sur Twitter.

Une initiative saluée par Kaouther Ben Mohamed dans les “Grandes Gueules”, ce vendredi sur RMC. 

“Moi je dis bravo, enfin un élu qui fait preuve d’un peu de courage. Parce qu’il y a d’autres personnalités, notamment dans l’humour comme Dieudonné, qui ont été condamnées pour incitation à la haine raciale, et par exemple quand il a voulu venir au Silo à Marseille, qui est une salle municipale, monsieur Gaudin avait fait interdire le spectacle. Donc je ne vois pas pourquoi il y aurait deux poids, deux mesures dans ce pays. Quand des gens sont condamnés pour des propos aussi graves, qui sont un crime et pas juste une opinion, il devrait être interdit”, explique-t-elle.

"Hitler a été élu de manière démocratique. Je le compare à Hitler, bien sûr. Il n’est pas encore au pouvoir et il est déjà hyper dangereux. Quand tu regardes son clip… Moi, je ne vis pas dans cette France", a ajouté Kaouther Ben Mohamed. 

Une manifestation anti-Zemmour organisée dimanche

Mais pour Vincent, auditeur de l’émission, la question de savoir si on peut interdire ou pas le meeting de Zemmour est inquiétante d’un point de vue démocratique.

“Les gens qui demandent de la démocratie en fait, ils sont contre la démocratie puisqu’ils veulent interdire des idées. Pourquoi l’interdire? Écoutons-le et ceux qui ne sont pas d’accord ne vote pas pour lui. C’est ça, la démocratie”, assure-t-il.

Une cinquantaine d'organisations syndicales, de partis et d'associations ont déjà appelé à manifester dimanche à Paris pour "faire taire" Eric Zemmour. Les organisateurs de la manifestation hostile à sa venue ont décidé de maintenir le parcours initialement prévu, de Barbès à la Villette.

Guillaume Descours