RMC

"La pérennisation des terrasses éphémères à Paris, c'est ça la France?": le billet de Fred Hermel

"C'EST CA LA FRANCE" - Du lundi au jeudi à 11h40, Fred Hermel livre son humeur du jour.

"Bonjour la République, bonjour la France,

Ça vous dit quelque chose l’éphémère, le provisoire qui devient permanent? Ça vous dit quelque chose le “on leur donne ça et ils prennent ça"? Ce n'est pas pour dire du mal, mais certains aimeraient bien que les exceptions accordées durant la pandémie de Covid-19 s’installent définitivement.

En effet, après avoir touché de très bonnes aides de l’État durant des mois (aides justifiées, rien à redire là-dessus), des milliers et des milliers de cafés et de restaurants réclament désormais le maintien de ces énormes terrasses installées depuis la réouverture.

Des terrasses qui avaient, rappelons-le, deux objectifs:

Permettre de boire un verre ou de manger dehors où il est quasiment impossible de choper le Covid, et permettre aux restaurateurs d’améliorer leurs recettes.

C’est bien entendu cette deuxième partie qui motive aujourd’hui les professionnels du secteur.

Rien qu’à Paris, plus de 6.800 demandes ont été faites auprès de la mairie pour que ces espaces ouverts deviennent durables.

Soyons clairs, c’est une folie. Si cela est accordé c’est tout le paysage urbain qui s’en verrait profondément transformé, bouleversé. Parce que ces espèces de rectangles, ces palettes de bois aménagées et recouvertes de moquettes, sont d’une grande laideur et défigurent les rues.

Et puis surtout, les multiples nuisances, surtout sonores, pourrissent la vie des riverains. Vous imaginez le quotidien des gens qui habitent au-dessus ou même près des bars et des restaurants et qui doivent supporter le bruit de ces terrasses jusqu’à des 23h, minuit voire plus.

La mission des pouvoirs publics est de protéger les citoyens. Alors les municipalités ne doivent pas accorder ces autorisations. Parce que permettre aux Français d’avoir un peu de tranquillité le soir après le travail, garantir leur repos, leur sommeil. Et bien voyez-vous, c'est ça la France!"

Fred Hermel