RMC

La SNCF n'est pas capable de dédier une ligne téléphonique aux gens démunis

Trains supprimés, voyageurs bloqués en pleine gare, des milliers de voyageurs ont dû faire face à une situation chaotique, ce dimanche. Et la situation n’était toujours pas revenue à la normale. Anne, auditrice des Grandes Gueules dont le train a été supprimé a déploré le manque de communication, ce lundi.

Il y a des départs en vacances plus ou moins compliqués. Pour des milliers de voyageurs, il aura été plus que chaotique, ce dimanche. En raison d’une panne d’aiguillages à Vanves, au sud de Paris, des dizaines de trains ont été annulés au départ de la Gare Montparnasse. La situation, toujours très compliquée ce matin, ne devrait pas revenir à la normale avant mardi. Anne, auditrice des Grandes Gueules, a vu son train supprimé, ce lundi. Elle est venue livré son témoignage avec colère.

La SNCF, via son porte-parole, annonce que 3 trains sur 4 partent au départ de Montparnasse, ce lundi. Un chiffre que n’apprécie pas du tout Anne, qui a vu son train supprimé ce lundi. "Le Porte-Parole de la SNCF me fait rire avec ses pourcentages de départ. Comme énormément de gens, j’ai eu un sms à 4h30 pour me dire que mon train était annulé et après, rien. A 5 heures, j’appelle les numéros payants en me disant ‘il y aura surement une section dédiée’ mais non, on tombe sur un répondeur automatique qui ne reconnait pas le numéro du train car ce dernier a été annulé. Donc le porte-parole de la SNCF nous invite à aller à la gare sans savoir dans combien de temps nous allons pouvoir prendre un train !"

"Personne n’est capable de nous dire quoi faire"

Elle a également critiqué le manque de moyens de communications et d’informations de la SNCF. "C’est ‘tu te démerdes’. Personne n’est capable de nous dire quoi faire. Je ne suis pas du genre à critiquer les services publics, mais au niveau du service commercial, à la SNCF, ce sont des rigolos. Ils vont investir 6 millions d’euros dans une nouvelle super ligne à grande vitesse, mais ne sont pas capables de dédier une ligne téléphonique aux gens démunis comme moi ".

Les GG (avec T. Masson)