RMC

Le coup de gueule de Mathieu Kassovitz contre les manif anti-pass: "Ceux qui gueulent contre les vaccins sont des gens qui sont en vie parce qu'ils ont été vaccinés!"

Invité des "Grandes Gueules", l'acteur s'en est pris aux antivax qui refusent le vaccin contre le Covid-19.

Ce n’est souvent pas le dernier à dire ce qu’il pense, sans détour: Mathieu Kassovitz est considéré comme un rebelle. Il s’est plusieurs fois illustré pour ses sorties contre la violence policière, contre le gouvernement…

>> A LIRE AUSSI - "Ces gens-là sont des ordures": sur RMC, Mathieu Kassovitz s'en prend à Emmanuel Macron et Jean Castex

Mais cette fois, sur le plateau des "Grandes Gueules", ce lundi, ce sont les antivax qui ont été dans le viseur du cinéaste. En effet, il estime que le principal problème de ces personnes qui refusent le vaccin contre le coronavirus notamment, "c’est l'ignorance".

“C’est tellement absurde cette histoire de vaccin. Tous les gens qui gueulent contre les vaccins sont des gens qui sont vaccinés et qui sont en vie parce qu’ils ont été vaccinés! On leur a mis douze vaccins dans le cul en un seul coup avec le mercure, les trucs des années 1970-1980, on ne savait même pas ce que c’était. On ne se posait pas la question. 
Qu’on se pose la question pour les enfants, évidemment. Moi, je n’ai pas du tout envie de vacciner mes enfants. Mais je veux que mes enfants participent à l’école, qu’ils puissent sortir dans la rue, qu’ils participent à la vie civile. Et ce n’est pas un gouvernement, ou contre un gouvernement”, explique-t-il.

Des conditions difficiles sur les tournages

Il affirme aussi que s’il pouvait, il se passerait de la vaccination, de “tous anti-Covid”, et du pass sanitaire.

“J’ai déjà un iPhone, on n'a pas besoin de me mettre une puce dans le corps. J’en achète un nouveau à 1000 euros par an. Je suis sur Facebook, je suis sur Instagram, je vends mes informations, c’est moi le produit. Mais les gens, ils gueulent, alors que c’est eux les produits”, regrette-t-il.

L’acteur est également revenu au micro des "Grandes Gueules" sur les conditions de tournages difficiles pendant la période de Covid.

“Je ne pourrais pas vous dire que j’ai rencontré l’équipe parce que je ne sais toujours pas à quoi ils ressemblent. Tout le monde est masqué. On était, nous les acteurs, les seuls à ne pas avoir de masque. C’était assez étrange, mais on a continué à faire nos films et maintenant, ils sont entassés les uns sur les autres et ils attendent d’être sortis. On est tous otages de ce problème-là”, appuie-t-il. 
Guillaume Descours