RMC

Mélenchon accuse Cazeneuve de la mort de Rémi Fraisse: "affreux d'aller faire son lit dans la douleur des gens"

Dimanche 28 mai, Bernard Cazeneuve a fait savoir qu’il allait porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon pour diffamation. L’ancien Premier ministre reproche au président de la France insoumise de l'accuser de la mort de Rémi Fraisse. Une attaque jugée "ridicule" par la Grande Gueule Pascal Perri.

"Cazeneuve, le gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse". C’est avec ces mots que Jean-Luc Mélenchon a accusé l'ancien Premier ministre d'être responsable de la mort d'un militant écologiste, tué par un jet de grenade de gendarme, en octobre 2014. 

En réponse, Bernard Cazeneuve a décidé de porter plainte pour diffamation, en ajoutant que "Jean-Luc Mélenchon avait sans doute gagné le premier prix de l'outrance à l'occasion du dernier dîner organisé par l'alliance bolivarienne, et s'en est trouvé grisé". Pour la Grande Gueule Pascal Perri, Jean-Luc Mélenchon est allé trop loin:

"Bernard Cazeneuve n’a pas du tout la responsabilité de la mort de Rémi Fraisse. Il faut rappeler qu’à cette époque-là, il y avait des activistes dans les arbres qui avaient dressé des pièges et qui attendaient de s’en prendre aux forces de l’ordres. Ceux qui sont responsables de la mort de Rémi Fraisse, sont ceux qui ont excité cette jeunesse à aller défier les forces de l’ordres, de façon complètement idiote. Il n’y avait absolument pas d’enjeu décisif à cet endroit. D’ailleurs, les tribunaux ont décidé que le projet n’avait pas de sens et ça a été oublié. Au final, la cuvette de Sivens est vide, et Rémi Fraisse devrait être encore en vie".

Pour Pascal Perri, Jean-Luc Mélenchon se sert de la mort de Rémi Fraisse à des fins politiques: "C’est complètement ridicule, on n’accuse pas quelqu’un de cette façon. On n’accuse pas d’être responsable, non pas d’un assassinat, mais d’un décès terrible, accidentel. C’est affreux d’aller faire son lit dans la douleur des parents, dans la douleur des gens qui étaient proche de Rémi Fraisse. Je ne partage aucune de leurs idées, mais je respecte les hommes et les femmes qu’ils sont. La bonne leçon qui pourrait arriver à Mélenchon, c’est que les électeurs le renvoient chez lui à Paris. Que les électeurs de Marseille ne votent pas pour lui. A vouloir donner des leçons à tout le monde, ce monsieur va peut-être finir par tomber de bien haut.

Les Grandes Gueules avec A. B.