RMC

"On veut mettre les puissants en taule!": le ton monte dans les "Grandes Gueules" à propos de la peine requise contre Balkany

Ce vendredi 14 juin, nos "grandes gueules" sont revenues sur les sept ans ferme avec incarcération immédiate requis contre Patrick Balkany. Une peine, qui a provoqué un vif échange entre Alain Marschall et Olivier Truchot.

Sept ans ferme, incarcération immédiate, dix ans d'inéligibilité et la confiscation de tous ses biens: le parquet national financier (PNF) a requis jeudi une peine à la hauteur de "l'atteinte à la démocratie" du maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany, jugé à Paris pour blanchiment et corruption.

"On requiert contre cet homme, qui est peut-être aujourd'hui l'incarnation du mal absolu dans cette France qui devient puritaine, ce que parfois on ne requiert pas dans les crimes de sang", a dénoncé son avocat Eric Dupond-Moretti.

"Regardons-nous nous-mêmes avant de donner des leçons aux autres"

Une position partagée par Olivier Truchot qui juge cette peine démesurée. Pour lui, ce n’est autre qu’une vengeance déguisée contre les riches.

"Tout le monde a envie de voir Balkany en prison. C’est la mode en ce moment, on veut mettre les puissants en taule! Le puissant doit être en taule et celui qui est vertueux c’est celui qui est pauvre. On vit dans un pays où il y a beaucoup d’infractions, d’incivilités, de petites fraudes ici ou là mais on voudrait toujours que ceux qui nous représentent soient des chevaliers blancs de la vertu. Mais regardons-nous nous-mêmes avant de donner des leçons aux autres".

"C’est pas de la vengeance, ça s’appelle de la justice!"

Un argument que réfute Alain Marschall: "Tu peux le retourner cet argument. Le petit artisan qui derrière a fait du black et s’est pris le redressement fiscal va se dire 'moi on m’a retrouvé facilement, je l’ai pris dans la gueule alors que l’autre ça fait 30 ans et rien'".

S’en est suivi, un vif échange entre les deux animateurs "grandes gueules": "Donc c’est de la vengeance", lui rétorque Olivier Truchot. "Non, c’est pas de la vengeance. Ça s’appelle de la justice!", s’emporte Alain Marschall. "Le petit artisan n’ira jamais 7 ans en prison!", le coupe Olivier Truchot. "Si le petit artisan il fraude 5.000 balles et que l’autre c’est 5 millions, tu prends à hauteur de ce que t’as fraudé", conclue Alain Marshall, visiblement agacé.

Les Grandes Gueules (avec Caroline Petit)