RMC

Pour les "Grandes Gueules" de RMC, "Emmanuel Macron est le meilleur en technocratie"

RMC
Emmanuel Macron a participé à un débat avec près de 660 maires de Normandie. Un exercice où il était très attendu dans un période de crise entre le gouvernement et les représentants locaux.

C’était un test pour Emmanuel Macron. Hier, il a passé près de sept heures en compagnie de 660 maires de Normandie pour l’ouverture du grand débat national qu’il a voulu pour répondre à la crise des "gilets jaunes".

Le président de la République a, au total parlé, lui-même pendant plus de trois heures. Mais a-t-il été convainquant ? "J’ai vraiment trouvé l’exercice très très utile pour Emmanuel Macron. C’est vraiment tout à son honneur, tout à son service, dans la manière de le filmer, le dispositif très à l’américaine avec le président pratiquement au milieu d’un cercle comme s’il était dans le ventre de la nation, au cœur de la République", affirme Sylvain Grandserre. 

Pour l’instituteur, le président de la République s’est pourtant montrer quelque peu paradoxal. "A la fois, il est censé le débat, et en même temps, il succombé à une tentation d’apporter beaucoup de réponses", poursuit-il.

Trop peu de réponses ? 

Pour Johnny Blanc, le président de la République a réussi à montrer que contrairement à ce qui se dit, il n’est pas totalement déconnecté de la réalité. "Je trouve l’exercice plutôt réussi. Sur tous les sujets, il sait où il habite, il sait ce qu’il a à faire", explique le fromager. 

Après ce premier débat, certains ont déjà estimé qu’Emmanuel Macron n’apportait pas de réponse concrète. "Encore heureux qu’il n’y a pas de réponse aujourd’hui. Si on lance un débat et qu’on apporte déjà les réponses, c’est bon je reste chez moi", précise-t-il. 

Enfin, pour Anasse Kazib, Emmanuel Macron tente simplement de "rattraper 18 mois de politique où il s’est coupé des corps intermédiaires". "Je pense qu’Emmanuel macron est le meilleur en technocratie. Hier, j’ai tweeté cette phrase de Coluche qui m’est revenu ‘technocrates, c’est les mecs que quand tu leur poses une question, quand ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que tu as posé’ et c’est ça la réalité d’Emmanuel Macron", explique-t-il.

Guillaume Descours