RMC

Bulletins de vote, appel surprise de Mélenchon: le CheckNews spécial européennes

CheckNews se penche cette semaine sur les élections européennes. Premier épisode de cette série à quelques jours du scrutin.

> Peut-on imprimer soi-même son bulletin?

Oui, car l'impression de ce qu'on appelle la "propagande officielle" -les affiches, les bulletins de vote et professions de foi- est à la charge du candidat tête de liste.

> Par contre l'envoi et la distribution est à la charge de l'Etat?

Oui, les sommes dépensées par les candidats pour faire imprimer leurs affiches et bulletins de vote sont remboursés si la tête de liste obtient plus de 3% des suffrages.

> Mais certaines listes n'ont pas les moyens de faire imprimer leurs bulletins?

Oui, ce sont généralement les mêmes listes qui ont très peu de chances de terminer au-dessus de la barre des 3%. C'est par exemple le cas du Parti pirate, ou d'Evolution citoyenne, qui ont donc appelé leurs potentiels électeurs à imprimer eux-mêmes leur bulletin.

> Ou imprime-t-on ces bulletins?

Sur le site du ministère de l'Intérieur, on peut télécharger et imprimer les bulletins de tous les candidats. Attention, il y a des conditions précises si on choisit cette voie-là : il faut imprimer son bulletin au format d'une feuille A4, de couleur blanche.

> Et si on veut imprimer un bulletin blanc?

Pour voter blanc, inutile d'imprimer, puisqu'il suffit de glisser une enveloppe vide dans l'urne dimanche, ou un bulletin blanc, même si ce n'est pas une feuille A4 de couleur blanche. En fait, ce qui compte c'est que "l'intention de l'électeur soit sans équivoque", précise le ministère de l'Intérieur.

> Certains électeurs ont reçu un coup de fil de Mélenchon…

Pas mal de gens ont reçu, ces derniers jours, un appel enregistré de Jean-Luc Mélenchon, appelant à voter Manon Aubry, tête de liste insoumise aux européennes. Dans ce même message, il appelle à "punir" la politique de Macron, qui "privilégie les riches" et à voter pour Manon Aubry, "contre la corruption des lobbys" et "pour la paix".

> Sait-on comment il a réussi à faire ça?

Oui, la France Insoumise a sous-traité auprès de Selfcontact, qui est une société spécialisée dans la distribution de messages préenregistrés. C'est cette même société qui avait été sollicitée par En Marche dans la dernière ligne droite de la campagne de 2017, pour passer 6 millions d'appels diffusant la voix de Macron.

> C'est légal?

Ce n'est pas très clair. Sur ce sujet, la commission nationale informatique et des libertés, la CNIL, écrit qu'en cas de collecte indirecte de numéros de téléphone, il faut recueillir le consentement des gens appelés avant toute communication politique. Et que la possibilité de s'opposer à la réception de ce genre de message doit être précisée dès le début du message. Ce qui n'est pas le cas du message laissé par Mélenchon.

La CNIL a reçu une dizaine de signalements" à propos du message laissé par Mélenchon. À propos des 6 millions d'appels du candidat Macron en 2017, la CNIL avait constaté la même chose, mais s'était contentée d'un simple rappel "aux bonnes pratiques".

> Pourquoi tous les clips de campagne ne sont pas traduits en langue des signes à la télé?

Depuis le 19 mai, sur les 6 clips de campagne diffusés par France 2, seuls 2 (ceux de la France Insoumise et de la France Royale) étaient traduits en langue des signes.

Traduire sa vidéo pour les sourds et malentendants est obligatoire, par contre, les partis peuvent choisir de diffuser leur clip à la télé sans la traduction. C’est le cas par exemple de la liste Renaissance, soutenue par la majorité, qui a choisi de ne pas conserver la traduction "par souci de clarté avec la façon dont le film est fait". En revanche, sur internet, le CSA impose à France Télévisions de procéder à l'incrustation de la traduction en langue des signes.

Robin Andraca de CheckNews