RMC

La France est-elle la seule à imposer un score de 5% pour envoyer des députés à Strasbourg?

En France, il faut qu'un parti recueille plus de 5% des suffrages pour pouvoir envoyer un de leur représentant au Parlement. Mais ce seuil est différent selon les pays.

Pour être élu au Parlement européen, les différents candidats français devaient espérer que leur liste fasse plus de 5% dimanche dernier.

Donc pour le Rassemblement national, la République en marche, Europe écologie les verts, les républicains, la France Insoumise, le PS, ça passe, ils pourront envoyer des gens au parlement européen. Par contre pour Debout la France, Génération, le Parti communiste et toutes les autres listes présentes, il n'y aura aucun de leurs représentants à Bruxelles.

Pour les autres pays européens, ce n'est pas la même chose. Le Parlement européen explique que le seuil n'est pas le même selon les pays. Tout simplement parce que les élections au Parlement européen sont en grande partie régies par les lois et traditions électorales nationales.

Un seuil de 5% maximum

La loi électorale européenne prévoit simplement que le seuil ne puisse pas être supérieur à 5%. La République tchèque, la Croatie, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, et la Slovaquie fixent ce seuil à 5%, comme la France.

En Italie, en Suède, et en Autriche, il faut atteindre 4% pour envoyer des candidats sur sa liste au parlement on rappelle. En Grèce, par contre, c’est 3%. Le seuil de 1,8% a été adopté par Chypre.

Et il y a aussi beaucoup de pays qui n'ont fixé aucun seuil. 14 pays, soit la moitié des Etats membres, ne prévoient pas de seuil minimal pour être élu au parlement européen: l’Allemagne, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, l’Irlande, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovénie et le Royaume-Uni.

De façon assez logique, le nombre de députés par la liste est calculé en fonction des scores, mais aussi du nombre de députés prévus par pays. Par exemple, en Allemagne, le parti des familles, avec son score de 0,7% a obtenu un siège allemand parmi les 96 disponibles. Et ainsi de suite.

Avec un seuil à 3%, Benoît Hamon aurait rejoint le Parlement européen

Si on fait un peu de politique fiction, en imaginant ce qui se serait passé en France, dimanche, si notre pays avait fixé un seuil différent pour cette élection, on peut imaginer une issue différente. Par exemple avec un seuil à 3%, Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan auraient quitté l'Assemblée nationale pour rejoindre le Parlement européen. Les deux auraient même emporté avec eux deux de leurs colistiers.

Avec un seuil de 1,8%, douze listes auraient représenté les Français à Bruxelles. Mais par contre, ce seuil n'aurait toujours pas permis à François Asselineau et Florian Philippot d'avoir des sièges à Bruxelles, tout comme Nathalie Artaud de Lutte Ouvrière.

Et sans seuil du tout, 14 listes auraient été élus au Parlement, au lieu de 6 actuellement. Nicolas Dupont-Aignan, Benoît Hamon, Jean-Christophe Lagarde, Ian Brossat, François Asselineau et Nathalie Arthaud ou des représentants du Parti animaliste et d'Urgence écologie auraient ainsi fait leur entrée au Parlement européen.

Robin Andraca de CheckNews