RMC

Oui, la France est bien le seul pays d'Europe à utiliser des grenades explosives contre les manifestants

Emmanuel Macron a été interpellé par un manifestant belge qui accusait la France "d'envoyer des grenades sur sa population". Vrai ou faux?

C’est une exception française. La France est le seul pays en Europe à utiliser des grenades explosives pour maintenir à distance les manifestants les plus violents lors de rassemblements. C'est un rapport commun de l'inspection générale de la police et de la gendarmerie qui l'explique. 

Cette grenade explosive s’appelle la GLI-F4. C’est celle-ci qui avait arraché la main d’un manifestant de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui avait tenté de la ramasser en 2017. C’est cette même grenade qui avait blessé au pied, en août 2017, un manifestant à Bure en Lorraine.

Une forte explosion

Cette grenade a trois caractéristiques quand elle explose. Elle libère du gaz lacrymogène, elle provoque un bruit intense estimé à 165 décibels dans un rayon de cinq mètres. C’est, à titre de comparaison, plus fort qu’un avion au décollage qui produit environ 140 décibels. Surtout, elle provoque une forte explosion grâce à un explosif déjà présent dans une autre grenade, la OF-F1. Celle-ci était responsable de la mort de Rémi Fraisse en octobre 2014 à Sivens. Elle a été interdite depuis. 

Même les forces de l’ordre ont reconnu que cette grenade présente un risque. En 2014, les inspections générales de la police et de la gendarmerie ont reconnu dans un rapport que ces dispositifs étaient bien “susceptibles de mutiler ou de blesser mortellement un individu”. Et qu'elles constituaient "le dernier stade avant de devoir employer des armes à feu".

Utilisée jusqu'à épuisement des stocks

Si elle n’a pas été interdite, la GLI-F4 pourrait l’être prochainement. Le 24 mai 2018, selon le bulletin officiel, le ministère de l'Intérieur a indiqué qu’il allait renouveler ses stocks de grenades, mais n’a pas commandé de nouvelles GLI F4. "Il a été décidé de ne plus fabriquer de cette grenade", a expliqué le ministère. Pourtant, celle-ci continuera d'être utilisée jusqu’à épuisement des stocks. 

Elle sera remplacée par la GM2L, qui existe déjà. Selon le ministère de l'Intérieur contient aussi un effet lacrymogène et assourdissant, mais n'a pas l'effet déflagrant de la GLI-F4.

M comme Maïtena (Avec G.D)