RMC

Attentat déjoué: "cela favorise les candidats qui ont mis l’accent sur la sécurité, c’est-à-dire Le Pen et Fillon"

Deux individus ont été arrêtés ce mardi à Marseille, soupçonnés de préparer une attaque imminente à cinq jours du premier tour de l'élection présidentielle. Pour Dominique Reynié, Professeur de science politique à Sciences Po’ Paris et invité dans Radio Brunet, certains candidats pourraient gagner des points.

Quel sera l’impact de l’attentat déjoué mardi sur les électeurs? A cinq jours du premier tour de l’élection présidentielle, deux hommes ont été arrêtés à Marseille, soupçonnés de préparer une attaque imminente. Dominique Reynié, professeur de Science politique à Science Po’ Paris, estime que François Fillon et Marine Le Pen pourraient gagner des voix grâce à un discours plus axé sur la sécurité. 

"Je crois que ça favorise les candidats qui ont mis l’accent sur la sécurité et sur un rapport plus dur à la réalité du monde, c’est-à-dire Marine Le Pen et François Fillon. On peut se tromper, mais si on dit que ça ne change rien, alors on ne hiérarchise pas les priorités des Français".

Pour ce professeur invité dans Radio Brunet, si l'accent a été mis sur le pouvoir d'achat pendant la campagne, c'est parce que les Français ne sont pas focalisés sur les attentats. "On dit que le pouvoir d’achat passe au-dessus du terrorisme mais ce ne sont pas des phénomènes comparables, chacun l’a à l’esprit. Si on souhaite tous que notre pouvoir d’achat augmente, on a fondamentalement envie de ne pas sauter dans un bus où d’être assassiné quand on fait la fête avec des amis en buvant un verre. On n’y pense pas tous les jours et heureusement, donc on préfère parler pouvoir d’achat. Pourtant, la liberté la plus fondamentale qui est à nouveau menacée c’est bien la sécurité de tous. C’est un sujet majeur au cœur de la politique qui est en train de faire son retour de la manière la plus dramatique qui soit. Chassez le réel et il revient au galop".

Radio Brunet avec A.B.