RMC

Le livret A, c'est le placement le plus sûr... pour vous faire perdre de l'argent!

Guillaume Sommerer, rédacteur en chef adjoint à BFM Business, vient de publier Placements: musclez votre épargne dès votre premier Euro. Il vous explique pourquoi le livret A n'est, aujourd'hui, pas du tout un placement rentable, et les alternatives à celui-ci.

Les Français sont-ils trop frileux avec leur argent ? Guillaume Sommerer, journaliste et rédacteur en chef adjoint à BFM Business, vient de publier Placements: musclez votre épargne dès votre premier Euro (éditions du Rocher) et il est en lutte contre les idées reçues concernant l'épargne. Invité de Radio Brunet ce mercredi sur RMC, il explique que le livret A n'est pas un placement intéressant financièrement pour les ménages.

"Les gens choisissent le livret A parce qu'on arrête pas de leur dire que c'est le placement le plus sûr. C'est surtout le placement le plus sûr de vous faire perdre de l'argent. Il faut arrêter avec les réflexes. On y laisse de plus en plus d'argent. A 0,75% vous pensez que vous y gagnez. Mais non ! Vous perdez, car pendant ce temps-là l'inflation, le coût de ce que vous achetez, augmente beaucoup plus."

"Il ne faut pas s'étonner que les Français soient moroses quand on voit la façon dont ils placent leur argent"

Le journaliste résonne de la même façon pour l'assurance vie, très prisée des Français, et le fonds euro qui rapporte 1,5%, mais sans compter les frais et les impôts que l'on ne paye pas avec le livret A.

"Il ne faut pas s'étonner que les Français soient moroses quand on voit la façon dont ils placent leur argent. Ils placent pour mettre en sécurité, résultat, il n'y a plus rien à espérer. En bâtissant des murs, vous vous protégez aussi des vents porteurs. Vous feriez mieux, au lieu de bâtir des murs, de bâtir des moulins", insiste-t-il.

"Le dividende moyen du CAC 40 c'est 3,5%"

Guillaume Sommerer détaile ainsi ces placements qui, malgré les risques, peuvent être intéressants pour une majorité d'épargnants. Il tente de démystifier la bourse qui ne seraient pas que pour les foyers les plus riches.

"Il y a plein d'autres placements, il y a des oasis de rendements qui existent. Ca peut être la bourse, depuis la création du CAC 40 c'est multiplié par 5. Ce n'est pas si risqué que cela, car si vous investissez dans la durée, vous limitez le risque, vous le lissez. Et en plus vous pouvez percevoir des dividendes. On croit toujours que ce sont les grands actionnaires qui les perçoivent. Le dividende moyen du CAC 40 c'est 3,5%, deux fois mieux que si vous faites de l'investissement locatif à Paris".

"Le PEA, c'est la priorité quand on investit en bourse, vous ne payez aucun impôt dessus au bout de 5 ans"

Pas de panique si vous n'y connaissez rien en bourse, Guillaume Sommerer vous explique également les bases pour se lancer dans cette direction.

"L'enveloppe c'est le PEA. C'est la priorité quand on investit en bourse. Au bout de cinq ans vous ne payez aucun impôt, juste les prélèvement sociaux, 17%. Sachez que si vous voulez débuter, il y a des clubs d'investisseurs, entre particuliers, débutants ou non. Comme ça vous êtes moins seuls et vous bénéficiez de l'expérience des autres. Ils vous enseignent les choses qu'ils ont apprises sur le tas".
J.A. avec Radio Brunet