RMC

Chauffard de Lorient mis en examen: a-t-il bénéficié de complicités pendant sa cavale?

Le chauffard de Lorient, arrêté mardi après neuf jours de traque dans un hôtel de Lanester (Morbihan), a été mis en examen pour homicide et blessures involontaires aggravés, a indiqué la procureur de la République de Lorient.

Après 9 jours de cavale, le chauffard de Lorient a été arrêté ce mardi dans un hôtel de Lanester dans le Morbihan. Il a été mis en examen pour homicide involontaire aggravé.

Cet homme de 20 ans, recherché pour avoir tué un enfant de neuf ans et grièvement blessé son cousin de sept ans, a également été mis en examen pour refus d'obtempérer aggravé, conduite sans permis, conduite sans assurance et délit de fuite, encourant une peine de dix ans. Il a été placé en détention provisoire.

C'est donc finalement à seulement quelques kilomètres de l’accident qu'il a été interpellé, reconnu par la femme de chambre de l’hôtel, alors même qu'il avait changé d'apparence: il avait rasé son crâne et sa barbe. 

Des regrets et des larmes

"Il n'a jamais eu l'intention de tuer", selon l'avocate du jeune homme. Il a assuré au juge d'instruction que c'était un accident, il n'aurait pas pris conscience qu'il renversait ces deux enfants.

Toujours selon son avocate, il a exprimé de profonds regrets, en larmes, en bégayant. Elle décrit un jeune homme "dépassé par les événements, abattu". Il dit qu’il avait prévu de se rendre ce jour-là, et que cette nuit d’hôtel était destinée à prendre des forces. Le jeune homme a, pour le moment, expliqué qu’il avait "peu dormi, peu mangé et beaucoup pleuré" sans donner plus de détails sur son itinéraire, selon son avocate.

Son avocate assure aussi qu’il avait écrit une lettre aux médias où il affirmait "Je ne suis pas un meurtrier", lettre qu’il n’a jamais envoyée.

Les enquêteurs vont maintenant devoir remonter le fil de sa cavale: a-t-il bénéficié de complicités et dans quelle mesure? La direction de l'hôtel évoque une réservation payée "par un tiers". Avec quels moyens, financiers notamment a-t-il tenu, sans utiliser sa carte bancaire pendant 9 jours?

D’après son avocate, pour l’instant, il n’a pas donné de détails sur sa cavale, il dit simplement "avoir peu dormi et mangé, et beaucoup pleuré".

Les enquêteurs vont devoir remonter le fil des jours et ça ne va pas être simple: on sait que son portable était coupé. Sur les premiers jours déjà, les versions du jeune homme et de la passagère, sa compagne de 21 ans, divergent. Elle s’était rendue mercredi dernier.

Gwladys Laffitte avec Paulina Benavente