RMC

Pourquoi les ordinateurs vont coûter plus cher à la rentrée

Une étudiante devant un ordinateur portable, à Chisseaux en Indre-et-Loire, le 27 mars 2020

Une étudiante devant un ordinateur portable, à Chisseaux en Indre-et-Loire, le 27 mars 2020 - Alain JOCARD © 2019 AFP

On achète de moins en moins d’ordinateurs, et le risque pour ceux qui ont besoin de s’équiper, c’est de devoir payer plus cher. La pandémie de Covid-19 est passée par là...

Au deuxième trimestre, les ventes d’ordinateurs ont reculé de +12% dans le monde, soit 10 millions de PC de moins vendus en un an. Les analystes et les fabricants ne s’y attendaient pas. Le prix moyen d’un ordinateur est ainsi passé de 390 à 401 dollars, selon l’institut Gartner.

Difficultés d'approvisionnement, hausse des matières premières et puis augmentation des coûts liés logistique… Autant de facteurs qui font grimper le prix des ordinateurs, qui sont presque tous made in China. Et l’euro étant moins fort que le dollar, ça n’arrange pas: cette différence fait remonter les prix des PC pour nous, consommateurs français et européens !

Les ventes d'ordinateurs dévissent. Et ça a surpris même les fabricants...

Analystes, fabricants et sous-traitants étaient super enthousiastes pour 2022 après une année 2021 à la fête. Avec la pandémie ils avaient vendu entre 320 et 340 millions d'appareils. On était passé d’un monde avec un ordinateur par foyer, à un ordinateur par personne ! Souvenez-vous, en pleine crise sanitaire, tout le monde - particuliers et entreprises - en avaient besoin pour télé-travailler, regarder des films à la maison, jouer en ligne… Mais tout ca est en train de s’atténuer.

Plus personne ne va acheter de PC en 2022?

Depuis la fin des confinements, les ménages se sont tournés vers autre chose que les achats numériques et les expériences en ligne. Et puis, avec l’inflation, acheter un ordinateur, ce n’est plus la priorité.

Mais pour autant, on va acheter moins, mais mieux. Avec l'expérience du télétravail, des heures passées derrière son ordinateur, on est devenu plus exigeant : on veut des PC performants. Mieux adaptés à ce qu’on en fait : plus grands écrans pour les films ou les visioconférences, des caméras, des micros de meilleure qualité.

Illustration, Apple dont l’ordinateur le - cher est 1 199 (mille cent quatre-vingt-dix-neuf euros), tient presque 9% du marché mondial, et a vu ses ventes progresser de 9%, là où ses concurrents bas de gamme connaissent une chute de leurs ventes de près d’un tiers.

Lorraine Goumot (édité par J.A.)