RMC

Retour du froid: doit-on encore craindre des risques de coupure de courant?

La France va voir les températures, très douces depuis le début de l'hiver, passer en-dessous des normales de saison dans les prochains jours. Une situation qui pourrait faire craindre des coupures de courant. Mais plusieurs raisons permettent d'envisager cet épisode de froid avec optimisme.

C'est le retour de l'hiver. Météo France prévoit un retour d'air plus froid et des températures maximales sous les normales saisonnières en ce début de semaine. Alors faut-il s'inquiéter des risques de coupure de courant ?

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher est confiante, mais appelle à rester vigilant. Le printemps est loin, ajoute Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l'énergie, et un épisode de froid long et généralisé est toujours possible.

Mais plusieurs raisons permettent d'envisager cet épisode de froid avec optimisme. Le parc nucléaire français a réussi sa remontada. 44 réacteurs sont en état de marche, soit 20 de plus qu'à la fin de l'été, et les unités les plus puissantes, à Civaux et à Chooz, s'apprêtent aussi à repartir.

La réforme des retraites comme point d'interrogation

La France est désormais exportatrice net. Elle vend son surplus d'électricité à l'Italie, à la Suisse et au Royaume-Uni. Mais reste à savoir si la mobilisation contre la réforme des retraites, qui s'annonce très suivie par les salariés du secteur de l'énergie, entraînera des baisses de production conséquentes.

Deuxième motif d'espoir, les efforts de sobriété semblent avoir été entendus. La consommation d'électricité est en baisse de 9% par rapport à l'hiver dernier. Résultat, les réserves de gaz et les barrages hydroélectriques sont remplis et n'ont pas été vidés. Enfin, le retour du froid en Europe sera accompagné d'un vent qui va actionner les éoliennes, de quoi réduire la pression sur le réseau.

Victor Joanin avec Guillaume Descours