RMC

"Il faut cocher une case, ce n'est pas difficile": le conseil d'Agnès Pannier-Runacher aux boulangers

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a réinvité les artisans et boulangers, étouffés par les factures d'électricité qui explosent, à demander les aides auprès de leur fournisseur, assurant que seules 20% des TPE et PME éligibles en avaient fait la demande.

Plusieurs centaines de boulangers et artisans étaient réunis à Paris ce lundi pour protester contre l'explosion des tarifs de l'électricité, qui menace de fermeture leurs commerces. Des artisans venus de toute la France avaient fait le déplacement, un sacrifice pour ces professions qui ne se mobilisent quasiment jamais.

Frédéric Roy, le fondateur du Collectif pour la survie des boulangeries et de l'artisanat à l'origine de cette mobilisation, a été reçu dans la foulée au ministère de l'Economie pour demander un bouclier tarifaire, comme pour les particuliers. Il est ressorti déçu de cette réunion. "On ne nous a rien apporté pour nous rassurer, on reste toujours sur le même discours du côté du gouvernement: 'Il y a des aides, demandez-nous'", raconte-t-il au micro de RMC.

"Mais qui va accepter de payer une facture multipliée par 3, 4 ou 5? On est plein de frustration et de colère. Je suis déçu pour les 5.000 manifestants, il faut que le gouvernement comprenne qu'il y a de la colère. Il faut qu'on lance maintenant les manifestations au niveau départemental", appelle-t-il.

Seules 20% des entreprises éligibles aux aides ont fait la demande

Effectivement, le gouvernement n'en démord pas. Les aides proposées suffisent et encore de nombreuses entreprises n'en n'ont pas fait la demande, assure-t-on du côté de l'exécutif. "Pour bénéficier de toutes les mesures de l'Etat, il faut aller sur l'espace client de son fournisseur d'énergie et cocher la case 'Je suis une TPE/PME, j'ai droit aux mesures'", rappelle ce mardi sur RMC et BFMTV Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique.

Or selon elle, seules 20% des entreprises éligibles ont fait cette demande: "Si elles ne le font pas alors qu'elles ont reçu plusieurs invitations pour cocher une case, c'est parce que je pense que vous n'en parlez pas assez", a-t-elle lancé à l'attention d'Apolline de Malherbe, qui a justement répondu en parler tous les jours. "Tout le monde ne regarde pas assez ses mails, mais c'est important alors j'invite toutes les TPE et les PME à aller sur leur espace client et cocher cette case. C'est important pour elles, elles peuvent bénéficier de ces mesures", martèle Agnès Pannier-Runacher.

"Il est encore temps pour la facture de janvier parce que nous avons demandé aux fournisseurs d'énergie, rencontrés lundi, de légèrement décaler l'envoi des factures d'électricité pour protéger les entreprises. Je le redis, il faut cocher une case, ce n'est pas plus difficile que ça. Et si par hasard vous êtes tête en l'air, que vous n'avez pas coché dans les temps la facture, ce sera sur la facture de février pour le mois de mars et c'est rétroactif. C'est un droit, il faut vous signaler ", a ajouté la ministre.

De son côté, le fournisseur TotalEnergies, qui cristallise les critiques, a indiqué qu'il contribuerait au dispositif visant à protéger les TPE à hauteur d'un rabais de 100 euros le MWh.

Nicolas Traino avec Guillaume Dussourt