RMC

Pénibilité au travail: qui aura le droit de partir plus tôt en retraite avec la nouvelle réforme?

Pompiers, policiers, aide-soignants: ce sont pour l'instant les seuls métiers qui pourront partir plus tôt en retraite compte-tenu de la pénibilité. En effet, le gouvernement, lors de sa présentation de la réforme des retraites ce mardi, n'a pas donné d'autres métiers. Élisabeth Borne avait pourtant assuré que l'usure professionnelle serait prise en compte.

Elle était attendue. Lors de la présentation de la réforme des retraites ce mardi, la Première ministre, Elisabeth Borne, a abordé la question de la pénibilité au travail. "Nous devons prendre en compte l'usure professionnelle liée aux conditions d'exercice de certains métiers", a assuré la Première ministre. Alors comment la pénibilité du travail sera-t-elle vraiment prise en compte et qui aura le droit de partir plus tôt à la retraite?

Pompiers, policiers, aides-soignants travailleront plus longtemps mais continueront à partir plus tôt "compte-tenu de leur exposition au risque". Ils appartiennent aux fonctionnaires dits de catégories actives.

Pour les autres, coiffeurs courbés, manutentionnaires soulevant de très lourdes palettes, c'est plus flou…

"Ce n'est pas le gouvernement qui va arrêter une liste de métiers", a prévenu Elisabeth Borne.

La sécurité sociale pour identifier les métiers difficiles

L'exécutif se reposera sur la sécurité sociale pour identifier les métiers où il y a le plus souvent des problèmes de santé ou d'incapacité de travail.

Ce sera à elle de dire ceux qui ont besoin d'un suivi médical renforcé, avec une visite médicale supplémentaire à 61 ans pour constater éventuellement une inaptitude à travailler et décider d’un départ anticipé. Le gouvernement assure que ce sera plus facilement accordé.

Il est également question d'élargir le compte pénibilité, le C2P. 60.000 salariés de plus chaque année seront reconnus comme occupant un emploi difficile et pourront partir à la retraite quelques mois plus tôt que prévu.

Nicolas Traino avec Guillaume Descours