RMC

Réforme des retraites: "Les profs seront mobilisés", prévient un syndicat

Les annonces concernant la réforme des retraites devraient être faites la semaine prochaine par la Première ministre, Élisabeth Borne. Une réforme et un point qui cristallise les tensions: le recul de l'âge légal de départ à 64 ou 65 ans. Beaucoup de professions ont déjà prévu de se mobiliser et notamment les enseignants.

Opération déminage manquée pour le gouvernement, à une semaine de la présentation du projet de réforme des retraites. Les consultations se suivent et se ressemblent pour Élisabeth Borne. Elle a reçu mardi à Matignon des représentants syndicaux, notamment le leader de la CFDT Laurent Berger. Mais ces discussions n'ont rien changé à la position du syndicat: tant qu'il y aura un report de l'âge légal, la CFDT se mobilisera contre la réforme.

Pourtant, la Première ministre avait tenté de déminer le terrain le matin même, annonçant le retrait d'une mesure controversée de la réforme de l'allocation chômage. Élisabeth Borne avait également rappelé que le report à 65 ans n'était pas un "totem".

Malgré ces annonces, Laurent Berger n'est pas sorti convaincu de son entretien avec Élisabeth Borne, mardi à Matignon.

“Je le dis ici, s'il y a un report de l’âge légal de la retraite à 64 ou 65 ans, la CFDT va se mobiliser pour contester cette réforme. Contrairement à ce qu’a dit le président de la République lors de ses vœux, cette réforme, qui se profile, ne rendra pas le système plus juste, elle le rendra au contraire plus injuste. Elle n’est pas nécessaire aujourd’hui vu l’équilibre du système des retraites. Ce gouvernement se prépare à prendre les mesures les plus dures de ces 30 dernières années dans une réforme des retraites. Voilà pourquoi la CFDT n’est pas d’accord, voilà pourquoi la CFDT se mobilisera”, a-t-il indiqué.

Une "pénibilité physique et mentale" pour les enseignants

Parmi les professions qui ont d’ores et déjà prévu de faire grève, les enseignants. Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du syndicat enseignant SNES-FSU était invitée ce mercredi dans “Charles Matin” sur RMC et RMC Story. Elle a confirmé l’intention de sa branche.

“Les profs seront mobilisés contre cette réforme des retraites. On a prévu de faire partie des discussions de l'inter-professionnelle pour décider de journées de mobilisation dès lors qu’Élisabeth Borne fera ses annonces et notamment une annonce probable sur le report de l’âge légal de départ à la retraite", assure-t-elle.

"Très concrètement, pour nous enseignants, ça veut dire rester dans les classes jusqu’à 64 ou 65 ans, avec la pénibilité physique et mentale que l’on connaît. Ça pèse très lourd. Les enseignants sont tout à fait conscients des enjeux des réformes des retraites puisque en 2019, nous avons été très mobilisés”, explique-t-elle.

Elle précise que le mot “mobilisation” qu’elle emploie signifie bien faire grève. “Aujourd’hui, envisager que les enseignants soient encore dans les classes à 64 ou 65 ans, ce serait quand même un recul et ça serait dans des conditions très difficiles pour nous et pour les élèves”, appuie-t-elle.

Les rounds de négociations avec les syndicats continuent ce mercredi après-midi, avec notamment Philippe Martinez (CGT) à 19 heures.

Guillaume Descours