RMC

ONU: les grands enjeux de la première réunion des chefs d'Etat depuis la pandémie

Pour la première fois depuis la pandémie de Covid-19, les chefs d'Etat de la planète se réunissent à l'occasion d'une assemblée générale de l'ONU, alors que le monde est secoué par de nombreuses crises et tensions, notamment en Ukraine.

Les chefs d'Etat de la planète vont se retrouver pour la première fois depuis l'épidémie de Covid-19 à New York, à l’occasion d’une assemblée générale de l'ONU qui sera marquée par le contexte international et les crises qui secouent le monde. Guerre en Ukraine, tensions à Taïwan, nucléaire iranien et crise climatique feront partie des sujets abordés tout au long de cette 77e session des Nations unies.

Un marathon diplomatique qui s'ouvre à un moment où le monde traverse les tensions les plus graves depuis la fin de la guerre froide, a estimé en préambule de cette assemblée le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Vladimir Poutine absent, Volodymyr Zelensky présent en vidéo

À 7.500 kilomètres de Kiev, la guerre en Ukraine sera bien sûr au cœur des interventions des chefs d'Etat qui se succèderont à la tribune et notamment lors de celle d'Emmanuel Macron ce mardi soir à 20h. Un monde et une assemblée divisée sur ce conflit. Vladimir Poutine ne fera pas le déplacement quand Volodymyr Zelensky interviendra dans un message enregistré.

Une assemblée contrainte également de constater son incapacité à empêcher un membre du conseil de sécurité à envahir son voisin. À l'occasion de ces différents entretiens bilatéraux dont la liste n'est pas encore officielle, Emmanuel Macron tentera d'alerter face au risque de fracturation du monde que pourrait provoquer le conflit russo-ukrainien.

Jeremy Trottin