RMC

Ukraine: au coeur du quotidien des enfants du Donbass

Depuis le début du conflit entre l’Ukraine et la Russie, les écoles ukrainiennes sont fermées. Dans le Donbass, les enfants ont appris à vivre avec le bruit des bombardements et les débris de roquettes sur leur terrain de jeu. Reportage RMC dans le Donbass.

Le village de Cherkaske est situé dans le Donbass dans l’Est de l’Ukraine, à 10 kilomètres des premiers soldats russes. Dans les rues du village, les enfants continuent de jouer au foot, mais tout a changé depuis le début de la guerre. "On a gardé des bouts de la roquette qui est tombée sur la colline", raconte Yura, six ans. "Ca s’est passé le matin, on dormait encore. On a été réveillés à cause de grosses explosions", poursuit son ami Artem en montrant les morceaux de roquette récupérés au sol.

Quand la guerre sera finie, on montrera ces fragments à ceux qui ont fui.

Sur la colline, les enfants montrent un trou de 3 mètres de profondeur. L’équivalent de plusieurs kilos de métal froid sont éparpillés tout autour. "Quand la guerre sera finie, on montrera ces fragments à ceux qui ont fui la guerre comme par exemple à nos amis qui sont partis", promet Artem.

Pas assez de ressources pour quitter le village

Ces enfants et leurs parents n’ont pas de familles qui pourraient les héberger ailleurs en Ukraine, et ils n’ont pas suffisamment de ressources pour quitter leur village. "J’aimerais que tout le monde oublie le mot 'guerre' pour que la guerre n’ait jamais existé, qu’il n’y ait pas d’explosions, pas de souffrance", confie Sacha, neuf ans. Ces enfants ne vont plus à l’école depuis que l’ensemble des écoles du pays ont fermé au premier jour de la guerre.

Samedi, une école de l'Est de l'Ukraine dans laquelle étaient réfugiés des civils a fait 60 morts selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky. "Le secrétaire général est horrifié par l'attaque qui aurait été perpétrée le 7 mai sur une école à Bilogorivka, en Ukraine, où de nombreuses personnes y cherchaient apparemment refuge face aux combats en cours", a déclaré le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres via son porte-parole.

En Ukraine, Benoît Ballet et Alexis Dorsemaine