RMC

Hommage à Johnny Hallyday: "S'il est inhumé à Saint-Barth, c'est parce qu'il le souhaitait réellement"

L'église de la Madeleine à Paris.

L'église de la Madeleine à Paris. - AFP

Après l'hommage populaire, le corps de Johnny quittera dimanche matin la métropole pour rallier l'île de Saint-Barthélémy où il doit être inhumé lundi en fin de matinée.

Il y avait une villa depuis 9 ans, il y passait ses vacances avec sa famille. Les Saint-Barthinois, qui ne s'y attendaient pas, se sentent pour la plupart honorés que leur île paradisiaque ait été choisie par Johnny Hallyday et ses proches.

Une décision qui est pourtant loin de faire l'unanimité. Le chanteur Michel Polnareff, s'est étonné de ce choix hier sur son compte Facebook. Il trouve "étrange que l'on soustraie l'enveloppe de Johnny à son public et qu'on rende impossible à ses fans la possibilité de lui montrer à quel point ils sont attachés à lui".

"Il pouvait se balader dans les rues, il n'était pas embêté"

Pour Carole Gruson, propriétaire du Ti Saint-Barth, un restaurant de l'île dans lequel Johnny avait ses habitudes, cette polémique n'a pas lieu d'être. Car dit-elle, c'est Johnny lui-même qui désirait y être enterré. "Si Johnny est inhumé à Saint-Barth, c'est parce qu'il le souhaitait réellement. C'est parce qu'il avait un coup de cœur pour cette île. Ce qu'il a vécu avec les gens d'ici, c'était énorme. Il se reposait, il vivait, tout simplement. Il pouvait se balader dans les rues, il n'était pas embêté. Et je trouve fabuleux que Laëticia et ses proches exaucent son dernier souhait. Ça ne fait peut-être pas plaisir à tout le monde, mais je pense que Johnny restera toujours dans le cœur de tout le monde. Peu importe là où il est. C'est sa dernière volonté, il faut la respecter".

"Pour eux c'est le dernier été du bonheur"

Pour Benjamin Locoge, rédacteur en chef du service culture de Paris-Match, c'est finalement logique que Johnny soit inhumé sur l'île. Saint Barth représentait beaucoup pour le chanteur et son clan. "Pour eux c'est le dernier été du bonheur. Ils sont arrivés à Saint-Barth le 1er août, ils ont quitté Saint-Barth le 31 septembre. C'est le dernier été où ils ont été bien tous les quatre. Ils ont toujours passé des merveilleuses vacances. Ils ont posté tout ça sur leurs réseaux sociaux. C'était l'île où il était tranquille. C'était l'île où les gens l'acceptaient, ne venaient pas l'aborder pour lui dire 'on veut une photo'. Il avait cette tranquillité qu'il recherchait, qu'il aimait tant. Il était vraiment bien là-bas. C'était à chaque fois un mois ou deux de bonheur complet".

Juliette Droz (avec A.M.)