RMC

Netflix dégringole en bourse après avoir perdu des abonnés

Pour la première fois depuis dix ans, Netflix perd des abonnés. Cette chute est une conséquence du retrait en Russie, mais pourrait perdurer. Après l'annonce de ces résultats, le cours en bourse de Netflix à Wall Street a perdu presque 40%.

C'est une petite révolution dans le monde des médias. Après des années de hausse continue, Netflix connaît sa première chute du nombre d'abonnés au premier trimestre 2022, avec un repli de 200.000 personnes abonnées au géant du streaming.

Cette chute est principalement due à la guerre en Ukraine, puisque Netflix a suspendu ses activités en Russie au début du conflit, soit 700.000 abonnés de moins. Netflix assure que, sans la guerre en Ukraine, il y aurait eu "500.000 abonnements supplémentaires" par rapport au trimestre précédent.

Une grosse chute à Wall Street

Cette nouvelle a fait dégringoler l'action Netflix à Wall Street, avec une chute de 25% ce mardi et de près de 40% ce mercredi. Pionnier du secteur des plateformes médias, Netflix avait prévu de gagner 2,5 millions d'abonnés supplémentaires ces prochains mois. Cette chute est un mauvais signal pour les investisseurs et risque de durer selon le journaliste médias Thierry Moreau, chroniqueur dans "Estelle Midi" sur RMC et RMC Story.

"Il y a une suvalorisation de cette société, il y a une bulle autour des plateformes", explique l'ancien rédacteur en chef de Télé 7 Jours.

"Il y a une concurrence effénée, avec des poids lourds comme Disney, donc les coûts de production et d'acquisition deviennent plus chers. On est aussi dans une période post-confinement, où il y a eu beaucoup de consommation de plateformes, et on revient à une consommation TV plus classique. Enfin, le gain d'abonnés a une limite. J'ai conseillé à un copain qui a des actions Netflix de les revendre", surenchérit le chroniqueur de RMC.

Partage des comptes, publicité... des actions pour enrayer la chute

Netflix prévoit d'agir pour enrayer cette chute. Parmi les abonnés ciblés, ceux qui partagent leur compte. Ils sont plus de 100 millions de foyers à ne pas payer d'abonnement grâce à la générosité d'un de leurs proches. Netflix a lancé des tests dans des pays sud-américains et souhaite installer un système de protection sur ses principaux marchés d'ici un an. Pour partager ses codes, il faudra passer à la caisse.

Autre hypothèse, intégrer de la publicité dans la plateforme pour les abonnements les moins chers. Une stratégie déjà utilisée par Amazon Prime Video, par exemple. Ainsi, les abonnés avec les plus petits forfaits trouveraient de la publicité sur leur compte, et ceux qui paient plus cher en seraient dépourvus.

Netflix souhaite aussi se diversifier. L'entreprise américaine a racheté un studio de jeux vidéos, Night School Studio, et a développé en fin d'année 2021 plusieurs jeux mobiles pour ses abonnés. Enfin, avec une telle concurrence, la direction financière de Netflix a aussi annoncé que la firme américaine allait mettre le frein sur les dépenses, et notamment sur les contenus.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC