RMC

Accusé à tort de violences conjugales, sa fille est morte de maltraitance: la colère d'un père sur RMC

TEMOIGNAGE RMC - Amandine est morte à Montblanc, dans l'Hérault en août 2020. Son père, Frédéric, accuse son ex-compagne.

"Amandine était son souffre-douleur depuis ses 2 ans et demi". RMC donne la parole à un père en colère ce matin: Frédéric, dont la fille Amandine est morte de maltraitance à Montblanc, dans l'Hérault en août 2020.

Alors que son ex-compagne avait affirmé aux policiers qu’il était un mari violent, il était privé de ses trois enfants depuis de longs mois. Finalement relaxé de l’ensemble des poursuites, Frédéric accuse aujourd'hui son ex-compagne de maltraitance envers Amandine durant la période où il n'a pas pu voir sa fille. 

Gorge nouée

Moins d’un an après les faits, Frédéric a beaucoup de remords. Chez lui, à Bompas, près de Perpignan, il a la gorge nouée, les larmes aux yeux.

Frédéric n’accepte toujours pas d’avoir été accusé à tort: "Quand on est soit-disant un homme violent, alors que je ne le suis pas du tout, vu que la justice a été claire pour moi. On est catalogué, on émet énormément de réserves, et donc on a aucun droit".

Cette mise à l’écart ne lui a pas permis de voir grandir ses trois enfants, et notamment Amandine, qu’il a revu seulement quelques heures après sa mort.

28 kg pour 1m45

L'état de santé de la jeune fille de 13 ans s'est rapidement dégradé l'année dernière et notamment pendant le confinement. Une période durant laquelle elle n'allait plus à l'internat où elle était scolarisée: à sa mort, la jeune fille elle pesait à peine 28 kilos pour 1m45. 

"J’avais l’impression de voir quelqu’un comme dans l’Holocauste, je disais que c’est très fort, ces personnes qui étaient très très maigres, la peau sur les os, et bien voilà, c’était quasiment la même chose!" 
Accusé à tort de violences conjugales, sa fille est morte de maltraitance: la colère d'un père sur RMC
Accusé à tort de violences conjugales, sa fille est morte de maltraitance: la colère d'un père sur RMC © RMC

Son ex-compagne a été incarcérée fin mai pour "maltraitance" sur Amandine: elle a rendez-vous avec le juge dans 15 jours, à Béziers. 

Désormais, Frédéric attend que justice soit faite: "Ce que je souhaite sincèrement c’est toute la vérité, et que cette maltraitance soit réellement punie".
Jean-Wilfried Forquès