RMC

Disparition de Delphine Jubillar: "La reconstitution n'a rien donné", selon les avocats du suspect

La commune de Cagnac-les-Mines (Tarn) a été agitée mardi soir. Une reconstitution de la nuit où Delphine Jubillar a disparu, il y a deux ans, s'est déroulée au domicile familial. Cédric Jubillar, extrait de sa cellule pour l'occasion, a continué de nier les faits.

Une reconstitution de la nuit où Delphine Jubillar a disparu il y a deux ans s'est déroulée mardi soir, à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Cédric Jubillar, le mari de l'infirmière et principal suspect, est resté fidèle à sa ligne de conduite. Il a continué de nier être impliqué dans la disparition de son épouse.

Pour les avocats des parties civiles, c'est désormais une évidence: une violente dispute aurait éclaté au domicile du couple avec des cris entendus à l'extérieur, à près de 250 m. Un témoin est venu le confirmer à l'occasion de la reconstitution.

Selon les parties civiles, les lunettes de Delphine Jubillar, cassées et retrouvées sous le canapé, attestent de la violence de la scène.

"Ça n'a rien apporté"

Ces éléments laissent perplexes les avocats de Cédric Jubillar, écroué depuis juin 2021.

"On a reconstitué des petits points de cette soirée, des témoins sont venus confirmer ce qu'ils avaient dits, sur le sens de la voiture, par exemple. [...] Au final, ça n'a rien apporté, c'est ce que l'on pensait. Surtout, on a la confirmation que personne, du côté de l'accusation, n'est capable de nous présenter une scène contre laquelle on devrait se défendre", affirme Me Alexandre Martin, l'un des avocats de Cédric Jubillar.

Le suspect est resté impassible durant cette reconstitution, rappelant une nouvelle fois que ce soir-là, il s'était endormi à 22h30, qu'il avait été réveillé vers 3h30 par les pleurs de sa petite fille et que c'est à ce moment précis qu'il s'est aperçu que son épouse avait disparu.

Aucune preuve de violences retrouvée

Cette disparition a eu lieu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, alors que le couple était en instance de divorce. Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans, avait un amant et son mari le savait. Ils habitaient quand même ensemble avec leurs deux enfants d'un et six ans.

Le fils du couple, Louis, a raconté aux enquêteurs avoir entendu ses parents se disputer vers 23 heures. En attendant, aucune preuve de violences n'a été retrouvée dans la maison.

AB avec Jean-Wilfrid Forquès