RMC

Le choc dans la petite ville de Carmaux: un homme de 34 ans tue sa compagne de 62 ans

La petite ville du Tarn est sous le choc après un violent féminicide que personne n'a vu venir.

Un homme soupçonné d'avoir tué sa compagne à Carmaux dans le Tarn a été placé en garde à vue mercredi. Agée de 34 ans, il s’est présenté de lui-même mardi chez les gendarmes pour avouer le meurtre de sa compagne de 62 ans. Cette dernière "est décédée par étouffement".

Violent envers sa compagne, il était connu des services de police et par la Justice, il devait s’en expliquer devant les tribunaux au début de l’année prochaine.

"Ces problèmes de souffrances existent aussi dans les petites communes"

Un féminicide qui laisse tout un village sous le choc. La victime, âgée de 62 ans et l’auteur des faits, âgé de 34 ans, vivaient dans une petite maison aux volets verts. Les voisins, qui ne les ont quasiment jamais croisés, sont sidérés :

"C’est choquant, c’est inquiétant, cela fait peur quand même, je sais qu’il y avait eu souvent la police qui venait, mais après je ne sais pas."

Le couple n’était pas connu des services sociaux, assez peu intégré il n’était pas inscrit sur les listes électorales. Le maire, Jean-Louis Bousquet, note que ces tragédies n’épargnent pas les communes rurales :

"Toujours on pense que cela arrive ailleurs et pas chez soi, et là, c’est arrivé à Carmaux, et ce n’est pas la première fois que cela arrive à Carmaux, c’est la 2e fois, c’est aussi arrivé en 2016, avec un féminicide également. Ces problèmes de souffrances existent aussi chez nous".

Et cet homme n’était pas inconnu pour la police et la justice comme le rappelle David Leyraud, responsable régional du syndicat Alliance :

"Cet homme était connu, il avait été interpellé à deux reprises cet été pour des faits de violences conjugales, donc interpellation, procédure, convocation devant le tribunal pour le début de l’année 2022".

Cette fois, il comparaitra devant les assises pour un féminicide, le 103e commis en France depuis le début de l’année.

Jean-Wilfrid Forquès (avec J.A.)