RMC

Pédophilie des prêtres: "j’ai regardé Cash Investigation avec un sentiment de honte"

Mardi soir, France 2 diffusait un reportage de Cash Investigation sur la façon dont l’Eglise française fait face aux affaires de pédophilie de ses prêtres. Entre silence, secret et mutations, ces révélations ont choqué Olivier Ribadeau Dumas, secrétaire général et porte-parole de la conférence des évêques.

C'est un reportage édifiant qu'a diffusé France 2 mardi soir. Pendant plus d'un an, les journalistes ont enquêté sur les moyens trouvés par l’Eglise pour éviter que les prêtres coupables d’abus sexuels ne soient empêtrés dans des procédures judiciaires. Un reportage qui a plongé le porte-parole de la conférence des évêques dans un sentiment de honte. Au micro de Jean-Jacques Bourdin, Olivier Ribadeau Dumas explique que l’Eglise change depuis un an et doit continuer à le faire.

"J’ai regardé l’émission Cash Investigation avec un sentiment de honte. Il y a eu des erreurs coupables dans la gestion des cas de pédophilies. Nous n’avons pas respecté les victimes et nous avons eu la culture de d’abord défendre notre institution. Nous sommes coupables d’un certain nombre de choses, mais il y a des mesures que nous avons prises. Aujourd’hui les consignes sont extrêmement claires. Nous avons à vivre un changement des mentalités, nous le faisons depuis un an et nous continuerons à le faire avec détermination. Nous voulons avant tout être à côté des victimes".

Bourdin Direct avec A. B.