RMC

Arnaud Montebourg cible Benoît Hamon: "Je préfère le salaire juste au revenu universel"

Arnaud Montebourg était en meeting mercredi soir. A la veille du dernier débat de la primaire de la gauche, il a ciblé son rival: Benoît Hamon.

Environ 2000 personnes sont venues écouter Arnaud Montebourg lors de son seul meeting de la campagne officielle pour la primaire de la gauche. Pendant plus d'une heure, le candidat a déroulé son discours, rendant hommage aux personnalités qui ont marqué la gauche (Léon Blum, Jean Jaurès, Christiane Taubira...) et fustigeant la droite et l'extrême-droite. 

Un discours pendant lequel Arnaud Montebourg a peu ciblé ses adversaires dans la primaire. Mais en filigrane, le candidat a cherché à se démarquer de son principal rival à gauche: Benoit Hamon.

"Lorsqu'on a créé le RMI, a-t-on été plus heureux? Je ne le crois pas"

Le mot d’ordre: ne pas prononcer son nom, mais démonter les propositions de Benoît Hamon une à une: "Je préfère le salaire juste au revenu universel. Lorsqu'on a créé le RMI, a-t-on été plus heureux? Je ne le crois pas".

A la tribune, Arnaud Montebourg défend le travail, une valeur de gauche contre le revenu universel, proposition phare de Benoit Hamon. Pour Yann Galut, son porte-parole, leur programme est beaucoup plus réaliste. "Arnaud présente un programme applicable dans les trois mois qui viennent. Je crois que Benoît a le mérite de poser des questions pour l'avenir mais c'est pour les 10 ans qui viennent".

Dans la salle, ce discours sur la valeur travail fait des adeptes. "Son programme économique et social est beaucoup plus chiffré et construit", vante un militant. "Sur cette histoire de revenu universel, c'est quelque chose qui fait rêver mais les jeunes n'en veulent pas", lance un autre. Des spectateurs convaincus par l'énergie du candidat. La majorité ira voter dimanche.

Elisa Bertholomey (avec AM)