RMC

Assemblée nationale: les coulisses de la candidature de Yaël Braun-Pivet pour la présidence

Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer, le 23 mai 2022.

Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-mer, le 23 mai 2022. - LUDOVIC MARIN / AFP

La ministre des Outre-Mer, Yaël Braun-Pivet, a été élue candidate de la majorité "Ensemble" mercredi soir pour la présidence de l'Assemblée nationale face à Roland Lescure, Barbara Pompili, Joël Giraud et Sophie Errante.

En toute discrétion, et au moment même où était diffusée l'allocution d'Emmanuel Macron mercredi soir, s'est déroulée dans les entrailles de l'Assemblée nationale une élection cruciale pour la majorité.

Après la défaite de l'ancien patron du Palais Bourbon Richard Ferrand dimanche dans le Finistère, les députés soutiens du chef de l'Etat ont choisi Yaël Braun-Pivet comme candidate de la majorité à l'élection du président de l'Assemblée qui se déroulera mardi prochain.

L'actuelle ministre des Outre-Mer n'était pas le choix de l'Elysée et de Matignon. "On avait posé deux conditions. Un duo paritaire avec la présidence du groupe et un seul représentant d'Île-de-France", indiquait mercredi à RMC un pilier de la majorité.

Quatre femmes devraient au minimum être remplacées lors du prochain remaniement gouvernemental

Avec Aurore Bergé élue ce mercredi à la tête du groupe parlementaire, les députés Renaissance ont donc choisi deux femmes pour les représenter, de surcroît deux femmes députées des Yvelines (Île-de-France) allant ainsi à l'encontre des plans de l'exécutif.

Si elle est élue mardi prochain présidente de l'Assemblée, ce qui semble être une formalité, Yaël Braun-Pivet devra démissionner du gouvernement. Pour éviter cette situation, il avait pourtant été décidé en coulisses qu'aucun ministre ne devait être candidat à cette élection interne, ce qui explique en partie la non-candidature du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Avec les départs à venir de Brigitte Bourguignon, Justine Benin et Amélie de Montchalin battues lors des législatives, quatre femmes devraient au minimum être remplacées lors du prochain remaniement.

Jérémy Trottin et Paul Barcelonne (édité par J.A.)