RMC

Les Français iront-ils voter aux législatives?

Une personne glisse un bulletin de vote dans l'urne pour le premier tour de l'élection présidentielle à Paris, le 10 avril 2022.

Une personne glisse un bulletin de vote dans l'urne pour le premier tour de l'élection présidentielle à Paris, le 10 avril 2022. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le sprint final commence, à huit jours du premier tour des législatives. Et alors que la fin de la campagne se rapproche à grands pas, 4 Français seulement sur 10 sont certains d’aller voter, selon un récent sondage Elabe. On redoute une abstention record.

Nous sommes à huit jours du 1er tour des législatives. Pour les représentants, c'est la dernière ligne droite. Dernier tractage ce week-end sur les marchés pour tenter de mobiliser les Français. Il faut dire qu'il y en a besoin. En effet, selon un récent sondage Elabe, seuls 4 électeurs inscrits sur 10 sont certains d'aller voter. Plus l'échéance se rapproche, plus cette certitude s'effrite. On redoute une abstention comme en 2017 ou près d'un électeur sur deux ne s'était pas présenté.

Grand fossé entre les générations

Ce sont les plus âgées qui sont susceptibles d'aller voter, contrairement aux plus jeunes qui ne se sentent pas forcément concernés par ce scrutin. Entre ces deux tranches d'âge, l'écart de participation est de 25 points. Des jeunes Parisiens ont témoigné au micro RMC afin de connaître les raisons de ce manque d'engouement.

" Ça ne suscite pas autant d'intérêt que la présidentielle, explique un jeune. Ça ne m'intéresse pas, je ne comprends pas et je ne sais même pas qui se présente."

On parlait déjà d'une campagne assez "catastrophique" pendant la présidentielle, les législatives ont une impression similaire au point de vue des Français, d'autant plus que cela arrive quelques semaines après cette élection. Il y a alors un manque de nouveauté pour les citoyens.

Mais surtout pour le sociologue Jean Viard, la population a la tête ailleurs.

"La société est en mouvement, c'est un bouleversement profond, il y a près d'un million de couples qui se sont séparés, 2 à 3 millions de salariés ont changé de boulot. Vous croyez vraiment qu'ils s'intéressent aux élections ?"

Des auditeurs motivés

Sur notre sondage twitter ce matin, près de 76% des auditeurs iront voter le week-end prochain, pour des raisons différentes.

"Je vais aller voter, c'est utile et faut le faire. Même si ma femme m'a donné un coup de pied pour y aller", explique notre auditeur David.

"Je vais aller voter contre un parti, je ne veux pas de France Insoumise au gouvernement."

C'est notre auditeur Philippe qui clôt le débat et va voter pour une raison bien particulière.

Lucas Brunel