RMC

"Les Jeunes avec Macron" créent la polémique avec une vidéo anti-Nupes… avant de la supprimer

Des militants de LREM et des "Jeunes avec Macron" collent des affiches le 18 février 2022 à Issy-les-Moulineaux, en région parisienne, appelant le président à se déclarer

Des militants de LREM et des "Jeunes avec Macron" collent des affiches le 18 février 2022 à Issy-les-Moulineaux, en région parisienne, appelant le président à se déclarer - Ludovic MARIN © 2019 AFP

A quatre jours du second des législatives, "Les Jeunes avec Macron" ont dû retirer une vidéo dans laquelle ils imaginaient les premières décisions prises par la Nupes en cas de victoire.

A seulement quatre jours du second tour des législatives, "Les Jeunes avec Macron" sont-ils allés trop loin ? Dans une vidéo publiée sur Youtube et Twitter, les JAM imaginent le lendemain d’une victoire de LFI aux élections législatives dimanche. 

On y voit une jeune femme, téléphone en main, recevoir des notifications listant les premières décisions de la Nupes au pouvoir. Parmi les messages imaginés par les soutiens d’Emmanuel Macron: "Le projet de loi de désobéissance à l’Union Européenne présenté" ou encore "Jean-Luc Mélenchon refuse de donner la moindre interview aux oppositions et suspend les subventions aux médias indépendants". 

Dans une autre série de messages, la jeune femme s’imagine partir en week-end à Marrakech… avant de recevoir une notification: "Le ministre de l’Ecologie annonce la suppression des vols hors de l’Europe à faible coût à partir du 1er octobre".  

Cette vidéo se conclut par un appel au vote: "Vous ne voulez pas de cette France ? Nous non plus. Pour l’éviter, votez".  

Les soutiens de la Nupes dénoncent "de fausses informations en période électorale"

Tollé sur les réseaux sociaux, en particulier sur Twitter. Les soutiens de la Nupes voient dans cette vidéo de "fausses informations en période électorale", tandis que d’autres moquent l’exemple des voyages au Maroc pour un week-end. 

Un écolo, membre de la Nupes, renchérit: "Le week-end à Marrakech est fou... ils habitent sur Mars ces gens qui font cette vidéo".  

Une proche de Jean-Luc Mélenchon dénonce "un tissu de caricatures et de mensonges". "Les Jeunes avec Macron, ils sont vieux avant l'heure !" grince-t-elle. 

Les JAM ont finalement retiré la vidéo au bout de quelques heures, justifiant ce choix par les "messages de haine qui ont suivi, notamment envers les militants à l’image". Mais sur le fond, les Jeunes avec Macron maintiennent le sens de leur vidéo. 

Malgré cette suppression, la vidéo a largement été relayée par d’autres comptes sur le réseau social. 

"Ça reflète leur peur et leur faiblesse" veut croire un cadre LFI. Pour plusieurs cadres de la Nupes, ce type de publication est plutôt contre-productive, et tend selon eux à mobiliser l'électorat contre Emmanuel Macron.  

"Je leur suggère de présenter leur clip aux jeunes qui font la queue devant des distributions alimentaires pour vérifier qu’ils ont bien saisi les problèmes de la jeunesses" tance l’une des députées insoumises élues au premier tour.  

Romain Cluzel